Fin de vie : l’Ordre des médecins n’estime pas nécessaire une clause de conscience spécifique

Fin de vie : l’Ordre des médecins n’estime pas nécessaire une clause de conscience spécifique

05.03.2015
  • 1425574377591672_IMG_149067_HR.jpg

Une semaine avant l’examen en séance publique de la proposition de loi des députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) « créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie », le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) indique qu’il ne juge pas nécessaire d’instaurer une clause de conscience spécifique sur ce sujet.

Fin 2012, l’Ordre avait publié une « position de synthèse », en faveur d’une « sédation adaptée, profonde et terminale, délivrée dans le respect de la dignité », en cas de « requêtes persistantes, lucides et réitérées » d’une personne « atteinte d’une affection pour laquelle les soins curatifs sont devenus inopérants et les soins palliatifs instaurés ».

Équilibre de la PPL Leonetti-Claeys

« Le médecin a le devoir d’accompagner les souffrances mais il ne peut donner la mort », rappelle aujourd’hui le CNOM.

« Les préconisations de l’Ordre visent à empêcher l’obstination déraisonnable et à permettre à la médecine d’agir sur les souffrances, y compris par la sédation profonde et continue, en imposant dans le respect de la volonté exprimée une décision collégiale afin de protéger les patients et leurs familles d’une décision solitaire », poursuit-il.

« Ces positions ont été reprises dans le projet de loi Claeys-Leonetti. L’Ordre des médecins estime que grâce à l’équilibre trouvé du texte, une clause de conscience spécifique n’est pas nécessaire », conclut-il.

Seule l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est donc soumise à une clause de conscience spécifique, dans l’article 18 du Code de déontologie, qui se rajoute à la clause de conscience générale de l’article 47, qui vaut pour tout acte médical.

« Supprimer l’article 18 serait un casus belli », assurait au « Quotidien » le Dr Jean-Marie Faroudja, président de la section Éthique et déontologie de l’Ordre des médecins. « On tient à cet article 18. C’est intangible. L’IVG n’est pas une situation pathologique a priori. Être enceinte n’est pas une maladie. L’IVG n’est donc pas un acte médical comme un autre. C’est une situation physiologique », insistait-il, alors que la délégation du droit des femmes (DDF) de l’Assemblée prévoit de déposer des amendements à la future loi de santé pour supprimer cette clause spécifique à l’IVG.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
06.03.2015 à 12h29

« Les gyneco et les obstétriciens sont médecins. Les sages femmes font partie des professions médicales mais elles ne peuvent ni prescrire les IVG ni prendre les décisions médicales; »

Répondre
 
06.03.2015 à 11h51

« A quand la sortie de l'anonymat et un courrier interactif pour construire une éthique clinique de médecins inscrite dans la pratique au quotidien en face à face avec nos patients. Le CCNE est une in Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 10h39

« La liberté de penser et d'agir en âme et science doit être intangible. L'Ordre réaffirme la clause de conscience. C’est insuffisant. Les QCM catastrophiques sur les directives anticipées en lign Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 10h37

« On nait entouré, on meurt seul, arrêtons les mantra : la mort est indigne. L’Ordre est démissionnaire en ne l’inscrivant pas spécifiquement dans le code. Une loi sur l’IVG, puis une loi sur la fin Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 10h25

« En tant que Médecin, je ne vois pas quel peut-être l'intérêt d'une clause de conscience dans la démarche collégiale d'une lutte active contre la souffrance ! !
Nous ne parlons pas de "donner la mor Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 23h29

« Bien sûr il n'y a pas besoin d'une clause de conscience pour lutter contre la souffrance ! ! ! Mais vous savez très bien que des lobbys pro-euthanasie veulent l'imposer, qu'ils sont influents au Par Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 7

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

samu

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 4

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter