Enfin un avantage au régime riche en sel : la protection contre les infections

Enfin un avantage au régime riche en sel : la protection contre les infections

04.03.2015
  • 1425479330591244_IMG_148961_HR.jpg

Si un régime alimentaire hypersodé est notoirement déconseillé, en raison des risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires, une nouvelle étude, publiée dans la revue « Cell Metabolim », suggère que le sel alimentaire aiderait à lutter contre certaines infections. « Il est tout à fait possible que l’accumulation de sel au niveau des lésions infectieuses ait été une stratégie ancestrale pour parer aux infections, utilisée bien avant que les antibiotiques aient été inventés » met en avant le premier auteur de l’étude, le Dr Jonathan Jantsch, microbiologiste à l’Université de Ratisbonne, en Bavière.

Le sodium s’accumule aux sites d’infection chez la souris et chez l’homme

C’est un événement fortuit qui a mis la puce à l’oreille des chercheurs. Ces derniers ont remarqué des teneurs en sel anormalement élevées au niveau de lésions cutanés infectées de souris mordues par leurs compagnes de cellule. Intrigués, les auteurs ont recherché un phénomène similaire chez l’homme. Ils n’ont pas été déçus : chez des patients avec des lésions cutanées, l’IRM a révélé des taux en sodium remarquablement élevés au niveau des sites d’infection. Cette accumulation a ensuite été réduite par l’administration d’antibiotiques.

Pour tester l’hypothèse d’un lien entre accumulation sodée et défense immunitaire, les auteurs ont évalué l’effet d’un régime riche en sel sur des souris présentant au niveau de la patte des lésions dues à un parasite protozoaire Leishmania major. D’après leurs observations, le régime hypersodé aurait permis de doper l’activité des macrophages chez ces souris, contribuant à la guérison des plaies.

La prochaine étape consistera à explorer les mécanismes biologiques en jeu. « Comprendre les cascades régulatrices qui sous-tendent nos observations pourrait nous aider à concevoir des molécules permettant de renforcer le dépôt de sel localement, et aider à combattre les maladies infectieuses. Mais cela pourrait aussi ouvrir la voie vers de nouvelles stratégies pour mobiliser les réserves en sodium chez les personnes âgées, et prévenir les maladies cardiovasculaires », s’enthousiasme le Dr Jantsch.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
04.03.2015 à 23h46

« Voilà la solution au probleme de perte de clientele des pharmaciens lorsque le paracetamol sera vendu seulement sur prescription médicale compte tenu de la dangerosité , les pharmaciens pourront ven Lire la suite

Répondre
 
05.03.2015 à 09h06

« Excellent !!! Cependant, j'ai dans ma patientèle une dame souffrant d'un ulcère veineux à la cheville qu'elle traite par la salive de son chien qu'elle laisse lui lécher l'ulcère. Bien sûr ça ne mar Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Un généraliste jugé par l'Ordre pour des propos discriminatoires et eugénistes contre les handicapés

Hippocrate

Jugé samedi 24 juin par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Basse-Normandie, un généraliste de Cherbourg risque la... Commenter

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter