L’espérance de vie des Français reste parmi les meilleures d’Europe... avec des inégalités

L’espérance de vie des Français reste parmi les meilleures d’Europe... avec des inégalités

13.02.2015
  • 1423817875586404_IMG_147653_HR.jpg

    L’espérance de vie des Français reste parmi les meilleures d’Europe... avec des inégalités

L’état de santé des Français est « favorable » dans l’ensemble, malgré des disparités sociales, territoriales et environnementales, selon la 6e édition du rapport de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), rédigé en s’appuyant sur 200 indicateurs, et avec l’aide de 19 structures françaises dont l’InVS, l’INSERM, l’INCa, la DGS et l’Agence de biomédecine.

Même si les Français souffrent plus qu’avant de pathologies chroniques, et d’incapacité fonctionnelle liée au vieillissement de la population, ils vivent plus longtemps. « L’espérance de vie à 65 ans est toujours parmi les plus élevées en Europe, tant pour les femmes que pour les hommes », note la DREES.

Des disparités selon le genre

Pas de surprise : les femmes ont globalement une meilleure espérance de vie que les hommes. En 2014, celle-ci était de 85,4 ans pour les femmes, contre 79,2 ans pour les hommes, une différence de 6,2 années. L’écart s’est comblé en 20 ans, puisqu’il était de 8,2 années en 1994. Les auteurs du rapport notent également une différence de causes de mortalité entre les hommes et les femmes.

Les maladies de l’appareil respiratoire correspondent aux premières causes de décès chez les femmes, juste devant les tumeurs, et inversement chez l’homme. Enfin, les chercheurs rapportent une consommation d’alcool et de drogues illicites déséquilibrée entre les deux sexes, à savoir : l’homme consomme quotidiennement trois fois plus d’alcool que la femme.

Des disparités sociales

« Tous les indicateurs, que ce soit l’état général de santé déclaré, la mortalité, la mortalité prématurée, l’espérance de vie, la morbidité déclarée ou mesurée, ou le recours aux soins, font apparaître un gradient selon la catégorie professionnelle ou le niveau d’études », expliquent les auteurs. La population la moins favorisée, aux revenus faibles et peu diplômée, cumule plusieurs facteurs de risques pour la santé.

Ainsi, l’écart d’espérance de vie à 35 ans, entre cadres et ouvriers, diffère de 6,3 ans pour les hommes et 3 ans pour les femmes. Autre exemple de disparité : L’obésité chez les enfants et adolescents est estimée à 4,5 % dans les familles ouvrières et 1,2 % chez les familles de cadres.

Les disparités socio-économiques auraient également un retentissement sur la participation au dépistage des cancers. Par exemple, les femmes avec un niveau d’études et de revenus faibles sont moins enclines que les autres à réaliser un dépistage du cancer du sein. « Il est probable que d’autres indicateurs de santé pourraient également témoigner de ces inégalités mais les informations sociales sont souvent absentes des systèmes d’information en santé même si cette situation, soulignée dans différents rapports du Haut Conseil de santé publique (HCSP), connaît une certaine évolution », souligne la DREES.

Des disparités territoriales

« Disparités territoriales et sociales sont étroitement liées : les inégalités sociales constituent un déterminant important des inégalités territoriales de santé, du fait de la variabilité des catégories sociales au sein d’un territoire », expliquent les auteurs, qui s’appuient sur les chiffres enregistrés dans les Départements d’Outre Mer (DOM) pour illustrer ces inégalités.

La mortalité infantile y est de 5 points supérieure à celle de la métropole. La mortinalité périnatale et néonatale, la prématurité ainsi que les petits poids de naissance sont aussi plus élevés dans les DOM.

Des efforts à poursuivre contre les maladies nosocomiales

La dernière enquête ENEIS sur les événements iatrogènes en cours d’hospitalisation, réalisée en 2009, confirme une stabilité de la fréquence des événements indésirables graves (EIG). Elle rapporte 6 EIG pour 1 000 journées d’hospitalisation.

« Au cours de la même période, plusieurs modifications, de nature à accroître le nombre d’EIG, sont intervenues, notamment l’augmentation de l’âge moyen des patients hospitalisés et de la complexité technique des actes et des prises en charge », notent les auteurs. Des progrès ont été réalisés, « suggérant un impact positif des programmes de lutte contre les infections nosocomiales », mais les efforts doivent se poursuivre.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
13.02.2015 à 23h07

« Et que dire du diabolique compteur LINKY bientôt installé "de gré ou de force" dans nos lieux de vie avec sa pollution radiative en champ proche (les fils electrriques a la tete du lit, sous le faut Lire la suite

Répondre
 
13.02.2015 à 21h35

« Les prévisions actuelles font état d'une personne sur deux bientôt confrontée au cancer dans notre beau pays ou les pollutions industrielles et individuelles de toutes natures: chimique, nanoparticu Lire la suite

Répondre
 
13.02.2015 à 20h51

« Ca va pas durer, le gouvernement est en train de démolir notre système de santé. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter