La sénatrice communiste Laurence Cohen veut abroger toutes les franchises médicales

La sénatrice communiste Laurence Cohen veut abroger toutes les franchises médicales

09.02.2015
  • 1423484496584914_IMG_147256_HR.jpg

    La sénatrice communiste Laurence Cohen veut abroger toutes les franchises médicales

Sa proposition de loi a le mérite de la simplicité. Laurence Cohen, sénatrice du groupe CRC (communiste, républicain et citoyen) du Val-de-Marne, veut abroger toutes les franchises médicales supportées par les patients, et compenser le manque à gagner par un relèvement du taux de la C3S (contribution sociale de solidarité des sociétés).

Un système instauré en 2008

Instaurées par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008, les franchises ont été souvent dénoncées par la gauche qui y voit une atteinte à l’universalité de notre système de protection sociale. Elles consistent en une participation forfaitaire de l’assuré de 50 centimes d’euros par boîte de médicament, de 50 centimes d’euro par acte réalisé par les auxiliaires médicaux, ainsi que de deux euros par transport sanitaire.

« Parce qu’elles pèsent indistinctement sur les soins primaires comme sur les soins de prévention, les franchises apparaissent comme une taxe sur la maladie et pèsent sur la santé publique de notre pays », juge Laurence Cohen. La proposition de loi sera examinée en commission des Affaires sociales du Sénat début mars, et en séance le jeudi 12 mars.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
12.02.2015 à 16h56

« On en revient à une évidence la médecine à 2 vitesses le dispensaire pour les pauvres et la médecine libérale pour ceux qui ont une mutuelle , les soins c'est comme la bouffe on mange pour vivre ou Lire la suite

Répondre
 
10.02.2015 à 22h22

« Comment perdre 1,3 Milliard* d'euros...

Après tout ces efforts pour faire des économies depuis tant d'années... Vive le TPO !

Et si on rajoutait 1 milliard d'euro** dépensés en plus par inflation Lire la suite

Répondre
 
09.02.2015 à 21h01

« Elle a bien raison : les franchises coûtent un fric invraisemblable en traitement, et elles n'ont dissuadé qu'une seule catégorie de se soigner : les très malades et très pauvres, ça a été bien décr Lire la suite

Répondre
 
09.02.2015 à 20h44

« Encore une belle idée.... après il faudra réfléchir, ou simplement aller sur le terrain peut-être. »

Répondre
 
09.02.2015 à 20h14

« Les communistes y veulent faire payer qui encore
On est déjà dans déresponsabilisation à tout va
D'un autre côté ils n'existent plus que chez nous ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter