Loi de santé : les médecins libéraux perplexes sur l’issue de la concertation

Loi de santé : les médecins libéraux perplexes sur l’issue de la concertation

29.01.2015
  • 1422537824582070_IMG_146439_HR.jpg

Les syndicats de médecins libéraux sont extrêmement dubitatifs sur l’issue des groupes de travail mis en place cette semaine par le ministère de la Santé pour amender la loi de santé. Avant d’entamer la concertation ce jeudi sur le dossier explosif du tiers payant, les cinq organisations représentatives des médecins de ville ont exprimé leurs vives réserves lors d’un débat commun organisé à Paris*.

Texte immuable ?

« On nous donne moins d’un mois pour réécrire la loi, tonne le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF. Je suis prudent, nous nous impliquerons mais je ne suis pas sûr que nous pourrons y parvenir. »

Une première réunion sur le service public hospitalier (SPH) s’est tenue lundi soir mais son déroulement n’a pas rassuré la profession. « On a l’impression que le texte sera immuable et que personne n’a la capacité à changer ce texte, on est dans le dogme », ajoute le Dr Éric Henry, président du SML.

« La méthodologie de préparation de cette loi est une catastrophe, enchérit le Dr Philippe Cuq, co-président du BLOC. On ne nous propose pas de réécrire les articles mais d’introduire des amendements qui seront éventuellement repris ensuite par la commission des affaires sociales de l’Assemblée ou le gouvernement. Je suis perplexe sur l’efficacité de cette méthode. »

Vers une motion intersyndicale de rejet

La concertation avec le ministère de la Santé est perçue par les médecins comme un rideau de fumée, ou une façon pour le gouvernement de jouer la montre. D’autant plus qu’elle intervient tardivement, après diverses actions de contestation (fermeture des cabinets, grève de la PDS et boycott de la télétransmission).

« Ce texte ne va nulle part, assène le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF. Pourquoi nous demande-t-on à nous de faire en quelques jours ce qui n’a pas été fait depuis un an ? »

La concertation pourrait tourner donc court. « Les médecins veulent le retrait de cette loi, affirme le Dr Henry. Touraine veut "bétonner" pour ne pas retirer son texte mais nous allons rester mobilisés ». Le président du SML assure que l’ensemble des syndicats de médecins libéraux ont déjà prévu de se réunir la semaine prochaine pour rédiger une « motion de rejet de la loi de santé », signe de leur détermination.

Le Dr Claude Leicher, président de MG France, précise que les médecins libéraux et les internes (ISNI) se retrouveront ensemble à la manifestation nationale à Paris le 15 mars. « Marisol Touraine a tout fait à l’envers, elle a pris ses fonctions en s’attaquant aux dépassements d’honoraires. On a davantage travaillé avec Nicolas Sarkozy sur les maisons de santé qu’avec un gouvernement de gauche », tacle, amer, Claude Leicher.

* Les Asclépiades, débat organisé par Décision Santé


Les Asclépiades du 29 01 2015, avec les cinq... par decision-sante

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 53 Commentaires
 
30.01.2015 à 13h54

« La médecine : "ils s'en moquent" - Quels sont leurs critères ? - 1 combien ça coûte. - 2 - Compresser dans tous les domaines : Hôpitaux, Médicaments, Médecins, Para-médicaux. Et 3 - (j'aurais du com Lire la suite

Répondre
 
30.01.2015 à 10h17

« Il ne faut pas oublier que tous ces problèmes sont enfantés de la signature de l'avenant 8. Ils ont signé quand nous hurlions au loup. Maintenant, ils mettent leur masque de zozo pour sauver la prof Lire la suite

Répondre
 
30.01.2015 à 08h59

« J'ai lu le projet de loi... loin des syndicats !! Ce projet est une absurdité et une dérive grave dans le totalitarisme il faut coincer chaque député de nos circonscriptions et lui faire rendre gorg Lire la suite

Répondre
 
30.01.2015 à 08h54

« Tiens ! Bizarre ! Cela fait plusieurs fois que "Le quotidien du Médecin" n'a pas fait paraître mes commentaires ....qui les dérangent peut-être ? J'ai tout simplement dit "Simple manipulation politi Lire la suite

Répondre
 
30.01.2015 à 08h36

« La sécu ne veut pas payer plus, et les médecins sont mal payés. Dont acte. Une seule solution, augmenter nos honoraires comme des grands, la sécu se débrouillera avec son tiers payant.
Si au lieu d' Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les gynécologues s'inquiètent de la désaffection « historique » pour le dépistage du cancer du sein

dépistage

Si le dépistage organisé est perfectible, il reste bien sûr indispensable. Face à la désinformation, les gynécologues jouent la carte de la... 4

Hépatite A et B : AIDES lance un appel à la vaccination à l'approche de l'été

hépatite

AIDES, l'association française de lutte contre le VIH et les hépatites virales, a récemment invité les personnes les plus concernées à se... Commenter

Stages en cabinet, exonération de charges, bus médicalisés... : le SML délivre son ordonnance contre les déserts

Après la prise de position d'Agnès Buzyn contre la coercition à l'installation, le SML se réjouit du pragmatisme ministériel. Le syndicat... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter