Marisol Touraine garantit à la communauté hospitalière de ne pas « diluer la notion de service public »

Marisol Touraine garantit à la communauté hospitalière de ne pas « diluer la notion de service public »

28.01.2015
  • 1422459341581753_IMG_146329_HR.jpg

La ministre de la Santé a tenté de répondre aux récentes inquiétudes de la communauté hospitalière sur l’évolution du service public dans le projet de loi de santé.

« Les échanges et la concertation qui ont été engagés sur cette mesure, qui ont permis de lever des malentendus, ne conduiront en aucun cas à diluer la notion de service public, pas plus qu’ils ne provoqueront un démantèlement de celui-ci », affirme Marisol Touraine dans une lettre adressée à la Fédération hospitalière de France (FHF), aux conférences des directeurs de CH et de CHU et à l’ensemble des présidents de CME.

Ces derniers redoutaient notamment que le service public hospitalier soit « automatiquement attribué à toute clinique commerciale exerçant une activité d’urgence ».

Dérogations limitées

La ministre de la Santé réaffirme que « l’absence de dépassements d’honoraires reste une obligation maintenue » aux établissements souhaitant répondre au service public hospitalier.

« Elle pourra toutefois faire l’objet, dans des conditions qui restent à définir, de dérogations limitées, de la même façon qu’il existe à l’hôpital, une faible part d’activité libérale », ajoute Marisol Touraine. Ainsi un régime d’association au service public hospitalier pour les établissements privés exerçant une activité d’urgences verra le jour. La ministre tient à rassurer les acteurs de l’hospitalisation publique : « Cette association n’est pas de nature à modifier le droit des autorisations et donc les conditions dans lesquelles des sites d’urgences pourraient se développer [...] Les analyses convergentes confirment que les besoins sont aujourd’hui satisfaits et qu’il n’existe pas de nécessité d’augmenter le nombre d’établissements autorisés à accueillir une activité d’urgences. »

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
29.01.2015 à 17h47

« (Hors-sujet: j'aime bien le doigt "lifting provisoire") »

Répondre
 
28.01.2015 à 22h35

« En réalité, tout est déjà écrit depuis Juppé et MST laisse perler ça et la quelques informations, comme si c'est elle qui avait décidé de toute cette construction et qu'éventuellement ce serait plus Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 20h10

« Tout pour l’hôpital public et mort au secteur libéral
MST »

Répondre
 
28.01.2015 à 17h03

« Elle va enfin réussir à atteindre son but : empêcher son frérot de facturer 150 euros les 15 min de consultation. Les repas de famille vont être animés ! On aurait aimé ne pas avoir les subir les do Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 4

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter