L’Académie de chirurgie tire à boulets rouges sur la loi de santé

L’Académie de chirurgie tire à boulets rouges sur la loi de santé

28.01.2015
  • 1422444452581329_IMG_146292_HR.jpg

    L’Académie de chirurgie tire à boulets rouges sur la loi de santé

L’Académie nationale de chirurgie se joint au concert de protestations du corps médical contre le projet de loi de santé de Marisol Touraine. Dans un communiqué cosigné par les trois derniers présidents, le vice-président et le secrétaire général, l’institution juge que « l’accès actuel aux soins risque d’être fortement pénalisé par les conséquences de plusieurs mesures proposées ».

Des urgences bientôt surengorgées

L’Académie juge que les urgences hospitalières sont aussi bien prises en charge dans les structures publiques que privées, ces dernières appliquant des tarifs opposables tout comme les structures publiques. Dans ces conditions, « envisager d’en donner l’exclusivité au secteur public aboutira à accentuer l’engorgement actuel des services d’urgence aux dépens des patients », redoute l’Académie.

La généralisation du tiers payant ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. Les académiciens estiment que la dispense d’avance de frais ne va pas dans le sens de l’éducation des patients au coût de la Santé, et la jugent inflationniste.

Une difficile planification

L’Académie de chirurgie ironise enfin sur « la soumission du renouvellement des équipements lourds à la discrétion des agences régionales de santé sur des critères susceptibles de changer à tout moment ». Elle estime que la mise en œuvre de cette mesure compliquerait la planification de l’organisation des soins lourds dans le secteur privé, « mais aussi par ricochet dans le secteur public ».

Rappelant qu’au printemps 2014, dans le cadre des consultations préalables à la rédaction du projet de loi, elle avait remis au ministère un rapport dont elle est sans nouvelles, l’Académie sollicite un rendez-vous avec la ministre de la Santé. Elle espère mettre à profit la concertation qui s’ouvre pour faire inscrire dans le texte certaines de ses préconisations.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
29.01.2015 à 00h24

« Au fil des jours de moins en moins de commentaires sur le TPG et le reste cuisiné par la ministre et ses complices....On sent comme
un découragement, une résignation. Les ''méchants médecins "
au Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 19h08

« A l'ordre des médecins de réagir sur la disparition du secret médical, vendu aux mutuelles. »

Répondre
 
29.01.2015 à 00h04

« L' Ordre, toujours l'ordre : mais on a bien raison , puisqu'il est notre seule institution élue au suffrage universel... quelles que soient ses missions officielles et légales (restreintes), il peut Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 2

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter