L’Académie de médecine se prononce contre le démantèlement du Val-de-Grâce

L’Académie de médecine se prononce contre le démantèlement du Val-de-Grâce

19.01.2015
  • 1421681098578743_IMG_145507_HR.jpg

La fermeture de l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce, transformé en pôle de recherche, a « profondément surpris » les membres de l’Académie de médecine, très attachés au célèbre établissement militaire français.

« L’Académie nationale de médecine, considérant que l’institution du Val-de-Grâce constitue un ensemble prestigieux dont le démantèlement portera non seulement un grave préjudice au maintien du rayonnement du service de santé des armées mais aussi à toute la médecine française, ne peut rester indifférente à la décision de fermeture de l’hôpital », indique l’institution de la rue Bonaparte.

L’Académie regrette que cette décision, prise en octobre 2014 par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, « porte un coup d’arrêt » à une « opération fructueuse de restructuration » entre un hôpital militaire et un CHU (AP-HP).

Le premier Français prix Nobel de médecine (1907), le prix Lasker 1957, quatorze membres de l’Institut de France (Académie des sciences) et 34 membres titulaires de l’Académie de médecine sont issus des rangs du Val-de-Grâce.

L’arrêt des soins est programmé pour 2017. Les activités hospitalières de l’hôpital seront transférées aux hôpitaux Percy (Clamart) et Bégin (Saint-Mandé), deux autres établissements franciliens d’instruction des armées.

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
21.01.2015 à 20h30

« Le démantèlement de l'hôpital du Val de Grâce sera une grande perte pour la France et les Français. Quel aveuglement ! »

Répondre
 
20.01.2015 à 00h01

« Liquidation et vente à la découpe du système de soins, tout y passe !
On peut bien tomber malade, et avec un taux d exposition à la radioactivité du public multiplié par cent par notre président, l Lire la suite

Répondre
 
20.01.2015 à 11h43

« Il y en a beaucoup, des grands politiciens, ou des industriels de haut vol qui meurent de cancers???
Ils risquent beaucoup plus en prenant l'avion!!! »

Répondre
 
21.01.2015 à 23h39

« En tant que radioactivité on est au même niveau que les Russes, alors quand ils en construiront 2 de plus en France, on sera les 2éme mondiaux juste après les U.S.A pour le nombre de centrales ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Après l'échec de Lille pour l'Agence européenne du médicament, Aubry et Bertrand, furieux, taclent Macron

agence européenne du médicament

C'est une défaite qui laisse un goût amer. La maire de Lille Martine Aubry (PS) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR)... 1

Le tabac, premier facteur de risque de cancer aux États-Unis

tabac

Plus d'un quart des cancers aux États-Unis sont associés à la consommation de tabac, selon les résultats d'une étude américaine qui dresse... Commenter

Amputé, il porte plainte contre un urgentiste et l'hôpital de Grenoble

Thomas Veyret

Un jeune homme de 21 ans, amputé sous le genou après une mauvaise chute en trampoline, va porter plainte pour « blessures involontaires »... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter