Étrillée sur sa gestion, la CARMF se félicite au contraire de ses « bons placements » 2014 !

Étrillée sur sa gestion, la CARMF se félicite au contraire de ses « bons placements » 2014 !

15.01.2015

La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) se rebiffe et salue aujourd’hui la performance solide de son portefeuille (catégorie par catégorie d’actifs) sur l’année 2014, après avoir été durement épinglée sur sa gestion depuis un an et demi.

Performance globale en hausse de 7 %

« Il y a 18 mois, la gestion de la CARMF était mise en cause par un rapport tendancieux qui a fait flop, après

avoir été repris par deux syndicats demandant la démission du président. Depuis, la CARMF n’a rien changé dans ses méthodes et continue d’aligner des performances en contradiction avec les critiques », affirme la CARMF. « Les réserves ont progressé pour l’année, après fiscalité, de 7,12 %, avec une progression des actions de 9,57 % (56 % du portefeuille) et de 4,25 % pour les obligations (42,4 % du portefeuille) », précise la caisse, qui publie un tableau détaillé de performances du 1er janvier au 31 décembre 2014 (lire ci-dessous).


« À cela s’ajoute l’immobilier qui, au fil des années, donne un taux de rendement interne d’environ 7 % », se réjouit encore la CARMF.

Dialogue de sourds

En juin 2013, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) avait dénoncé, dans un rapport provisoire, la politique de placements de la CARMF, jugée trop risquée et sans objectifs.

La CSMF et MG France avaient alors réclamé des comptes à la CARMF, cette dernière répliquant vertement à ses adversaires.

Quelques mois plus tard, en décembre 2013, le rapport définitif de l’IGAS se montrait à nouveau très sévère sur la politique de placements de la CARMF.

En affichant des résultats 2014 plutôt flatteurs, la CARMF reprend à nouveau la main dans cette polémique sans fin sur la qualité de sa gestion.

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
15.01.2015 à 23h06

« Quand on veut mettre la main sur les pépètes, tout est bon.
Surtout si ça ne marche pas trop mal.
La cour des compte en pense quoi ?
Oph retraité »

Répondre
 
15.01.2015 à 22h10

« La mauvaise foi de l'IGAS est impressionnante et au fait, qui la dirige dans cet acharnement contre.la CARMF ??? »

Répondre
 
15.01.2015 à 21h52

« Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage !
Évitera t-on l'effet Ponzi quand nous serons retraités ? Pas sûr pour autant, d'autant qu'un clash financier majeur reste attendu ces prochains mois. C Lire la suite

Répondre
 
16.01.2015 à 09h29

« Pas d'état !!!!!!!! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 8

Violences obstétricales : un collectif d'usagers appelle à la prise de conscience des soignants

maltraitance

Alors que le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes conduit toute une batterie d'auditions préalables à la publication, au... 1

Harcèlement sexuel : le Haut Conseil à l'égalité salue l'annonce du gouvernement d'un projet de loi en 2018

Weinstein

Procès de Pontoise sur le viol d'une mineure de 11 ans que le parquet qualifie « d'atteintes sexuelles », polémique Christine Angot après... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter