« Rien de nouveau sous le soleil », regrette MG France après son entretien avec Touraine

« Rien de nouveau sous le soleil », regrette MG France après son entretien avec Touraine

06.01.2015
  • MG France

MG France est sorti déçu de son rendez-vous au ministère de la Santé, mardi soir, à l’issue d’une nouvelle journée de fermeture des cabinets contre le projet de loi de santé et pour obtenir une revalorisation de la consultation, quatre ans après la dernière hausse du C.

« Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, Marisol Touraine a ouvert le dialogue mais elle dit ne pas disposer des moyens financiers permettant de porter le C à 25 euros », a confié au « Quotidien » le Dr Jacques Battistoni, secrétaire général de MG France, quelques minutes après l’entretien.

La ministre de la Santé a confirmé l’ouverture prochaine de plusieurs groupes de travail avec les médecins libéraux sur le tiers payant, sur le service territorial de santé au public et sur la délégation de tâches.

Pas d’annonces, tout reste à faire

Elle doit recevoir la semaine prochaine les représentants du Front généraliste, rassemblant autour de MG France les enseignants et internes de médecine générale ainsi que les représentants des jeunes généralistes et remplaçants. La formation initiale et le développement professionnel continu mais aussi la démographie médicale et les conditions d’exercice devraient être abordés.

« La ministre a proposé un cadre mais tout reste à faire, ça reste flou, explique le Dr Battistoni. Il aurait été souhaitable d’avoir des annonces plus précises, notamment sur le tiers payant ».

Marisol Touraine a réaffirmé mardi son intention de mettre en place le tiers payant généralisé à l’horizon 2017, garantissant une nouvelle fois aux médecins un dispositif simple et une rémunération rapide. MG France a rappelé qu’il n’était pas hostile à la dispense d’avance des frais mais a réclamé un dispositif basé sur le volontariat, « praticable » et reposant sur un payeur unique. « La mobilisation des généralistes doit continuer, conclut le Dr Battistoni. Le gouvernement doit nous entendre comme il a entendu les urgentistes et les cliniques. »

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
07.01.2015 à 11h17

« Pas de moyens financiers....!!!! Alors là, je rigole. Combien va couter cette loi alors que la branche libérale n'est pas en déficit ? Mettons tous, MG, "CS" a la place de "C" sur les feuilles papi Lire la suite

Répondre
 
07.01.2015 à 21h32

« Spécialistes / généralistes : divisons nous Mr le simple d'esprit c'est exactement ce qu'il faut faire... Vous devriez être fier d'être Généraliste et ne pas exprimer votre frustration. Vos actes so Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 3

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter