Le front uni des médecins du Languedoc-Roussillon face au projet de loi de santé

Le front uni des médecins du Languedoc-Roussillon face au projet de loi de santé

19.12.2014

A-t-elle présumé que le moment n’était pas des plus opportuns ? L’ARS du Languedoc-Roussillon a en tout cas décidé de reporter une réunion concernant l’organisation des soins qui devait rassembler, jeudi 18 décembre, les représentants des cliniques (FHP), des médecins libéraux (URPS) et des hospitaliers (FHF).

Ce même jour, l’ensemble des syndicats médicaux représentant la médecine libérale de ville et en clinique de la région a organisé une conférence de presse où les maîtres mots étaient tour à tour « retrait » ou « réécriture » du projet de loi de santé de Marisol Touraine. Les syndicats de médecins libéraux ont appelé à fermer les cabinets et à la grève des gardes entre le 23 et le 31 décembre. D’ores et déjà, les différentes organisations pronostiquent que la grève sera « fortement suivie ».

Les cliniques réclament une « égalité de traitement »

Les représentants des cliniques se sont insurgés contre les nouvelles conditions prévues dans le projet de loi pour l’éligibilité des cliniques au service public hospitalier (interdiction du secteur II).

« Ce que l’on demande, c’est une égalité de traitement. Pourquoi faudrait-il que l’ensemble des médecins soient en tarifs opposables dans le privé et pas dans le public ? », ont plaidé le Dr Jean-Luc Baron, président des présidents de CME du secteur privé, et Pascal Delubac, président de la FHP régionale. Défendant la cause des généralistes, le Dr Jean-Christophe Calmes (MG France) s’est pour sa part élevé contre la généralisation du tiers payant obligatoire, programmée en 2017 : « La plupart des généralistes n’ont pas secrétariat. Qui va aller vérifier, pour 23 euros, deux lignes de paiement auprès de 500 mutuelles et des différents régimes d’assurance-maladie ? »

Le casus belli du tiers payant obligatoire

Le président de l’URPS, le Dr Jean Mané (CSMF), enchérit : « Et on ne dit pas non plus qui va payer la participation forfaitaire d’un euro. »

Le nouveau service territorial de santé au public, prévu dans la réforme Touraine, fait redouter aux médecins libéraux une mise sous tutelle des agences régionales de santé (ARS).

« Je ne veux pas être dirigé par une ARS, fustige le Dr Marc Egoumenides (SML). Si j’ai fait le choix d’être libéral, c’est pour avoir une relation avec mon patient, pas pour dépendre d’une administration. »

L’ARS n’a pour l’heure pas communiqué sur le nombre de médecins qui seront réquisitionnés en région pour assurer la continuité des soins. À Montpellier, les cliniques conviennent que les urgences du CHU pourraient être « encombrées dans les deux heures », une fois la grève entamée.

De notre correspondant à Montpellier, Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
20.12.2014 à 07h40

« L’administration française est devenue plus soviétique que celle de l’URSS; je n’ai jamais envisagé de vivre sous administration soviétique. »

Répondre
 
19.12.2014 à 22h44

« Bon "jacadi" est un innocent jeu d'enfant dont nous nous souvenons tous ! Jacadi "tourne la tete, couche toi par terre, fais la grimace"...etc C'était drôle, mais là, avec Jacques Attali comme grand Lire la suite

Répondre
 
19.12.2014 à 21h50

« Bravo. »

Répondre
 
19.12.2014 à 22h03

« Oui il faut absolument bouger. Ras le bas de ces socialistes qui veulent cogner sur le privé.
ils veulent peut être qu'on revienne à la santé des pays de l'est d'avant le mur de Berlin (et même apr Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 7

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter