Santé, protection sociale : l’UMP de Nicolas Sarkozy en quête d’un nouveau projet

Santé, protection sociale : l’UMP de Nicolas Sarkozy en quête d’un nouveau projet

17.12.2014
  • 1418821593573971_IMG_144254_HR.jpg

Nicolas Sarkozy a remanié l’organigramme de l’UMP après son élection. Il a nommé une vingtaine de secrétaires nationaux, dont Jean-Pierre Door à la protection sociale, Arnaud Robinet à la santé et Nora Berra aux professions libérales.

Le Dr Jean-Pierre Door, cardiologue et député du Loiret, entame ses premières réunions de travail cette semaine. Il se donne deux ans pour construire un projet assis sur « un financement pérenne et responsable », tenant compte de la croissance en berne et du chômage élevé. Avec près de 460 milliards d’euros par an, le budget de la protection sociale est supérieur au budget de l’État.

Jean-Pierre Door reprendra-t-il l’idée d’une TVA « sociale », défendue par Sarkozy en 2007, votée par les députés début 2012, et abrogée l’été suivant par la nouvelle majorité ? Pour l’heure, il préfère s’en tenir à un constat général : « Le financement de la protection sociale n’a jamais été une grande priorité politique par le passé, quels que soient les projets présidentiels. Nicolas Sarkozy a accepté de mettre ce sujet à l’ordre du jour dans le programme du futur candidat à l’élection présidentielle. Il est temps de remettre les pendules à l’heure, car l’écart entre les recettes et les dépenses ne cesse de se creuser depuis deux ans. »

La priorité : réformer l’hôpital public

Le nouveau secrétaire national de l’UMP à la santé est quant à lui confronté à un enjeu plus immédiat : le projet de loi santé, dont l’examen débutera au printemps. À charge pour lui de préparer les amendements et d’élaborer la position de l’UMP. Arnaud Robinet, titulaire d’un doctorat en sciences, est l’un des rares députés UMP à s’être abstenu sur la loi Bachelot en 2009. « C’était un projet de loi fourre-tout. Les passages sur la biologie et la gouvernance hospitalière ne me convenaient pas », explique aujourd’hui le député-maire de Reims.

Le texte concocté par Marisol Touraine, également qualifié de « fourre-tout », lui déplaît plus encore. « Je suis totalement opposé au tiers payant généralisé, dit-il. Cela va déresponsabiliser les citoyens, et les médecins libéraux vont être totalement dépendants de l’assurance-maladie. » Arnaud Robinet a échangé avec des médecins libéraux et la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP). Il va poursuivre ses rencontres dans les prochaines semaines avec le groupe UMP à l’Assemblée. « Marisol Touraine est dans l’hospitalocentrisme. Elle campe sur une position dogmatique, sa porte est fermée. C’est dommage d’en arriver là. »

En parallèle, Arnaud Robinet est chargé de bâtir le projet santé pour 2017. Il a déjà identifié la priorité : « Ce qu’il faut avant tout, c’est réformer l’hôpital public. Il faut redéfinir ses missions, ses moyens. C’est là où il y a des marges de manœuvre. »

Delphine Chardon
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
19.12.2014 à 16h14

« Tiens ! Ça ressemble étrangement à la carte bancaire du crédit mutuel:
http://urlz.fr/160R
Le problème du tiers payant (tel qu'il est pratiqué aujourd'hui ou généralisé demain), c'est la totale de Lire la suite

Répondre
 
17.12.2014 à 19h19

« La généralisation du tiers payant est une mauvaise réponse comparé à la carte santé à débit différé... http://tiers-payant.org/blog/2014/12/tiers-payant-generalise-carte-sante-debit-differe »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter