Ebola : l’EMA passe en revue 7 traitements expérimentaux mais manque de données pour l’évaluation

Ebola : l’EMA passe en revue 7 traitements expérimentaux mais manque de données pour l’évaluation

17.12.2014
  • 1418829291574109_IMG_144271_HR.jpg

    Ebola : l’EMA passe en revue 7 traitements expérimentaux mais manque de données pour l’évaluation

Il est, pour le moment, impossible de se prononcer sur la sécurité et l’efficacité des différents traitements envisagés pour venir en aide aux patients infectés par le virus Ebola, selon un rapport préliminaire de l’Agence européenne du médicament (EMA). Le Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA a été chargé de passer en revue sept traitements actuellement à l’étude. Le Dr Marco Cavaleri qui dirige le département dédié aux traitements anti-infectieux et aux vaccins du CHMP a dû reconnaître que cette tâche était impossible à mener car « ces traitements sont encore à des phases trop précoces de leur développement. Nous encourageons les promoteurs de ces molécules à fournir le plus de données sur leur utilisation chez des patients ».

Sept traitements

Dans son rapport, l’EMA passe en revue sept traitements, dont certains sont déjà connus du grand public. Ainsi l’antiviral favipiravir produit par Toyama Chemichals est actuellement évalué dans le cadre d’une étude observationnelle promue par l’INSERM en Guinée. Le cocktail d’anticorps monoclonaux ZMapp (Leafbio Inc) n’a été pour l’instant administré qu’à cinq patients après avoir donné des résultats encourageants chez le singe. Le TKM-100802, aussi appelé TKM-Ebola, est quant à lui un antiviral mis au point par la firme canadienne Tekmira. En attendant les résultats des premiers essais de phase I débutés en janvier 2014, le CDC américain a autorisé cet été l’utilisation expérimentale du TKM-Ebola en cas d’urgence.

Des modes d’actions divers

D’autres candidats moins populaires figurent sur la liste des médicaments évalués par l’EMA, comme le BCX4430. Initialement conçu contre le virus de l’hépatite C, cet inhibiteur de l’ARN polymérase est désormais destiné aux filovirus, dont les virus Marburg et Ebola. Le brincidofovir est un des derniers ajouts fait à la liste des médicaments envisagés. Il s’agit d’un antiviral mis au point par la firme américaine Chimerix, et prévu pour agir sur un large spectre de virus dont, entre autres, le cytomégalovirus, l’adénovirus et l’ebolavirus.

L’immunoglobuline F(ab’)2 de l’entreprise française biotechnologique Fab’entech figure également sur la liste des traitements, de même que l’AVI-7537 développé par la firme britannique Sarepta. Le mode d’action de l’AVI-7537 est un peu particulier, puisqu’il s’agit d’un codon ARN antisens destiné à empêcher la traduction de l’ARN de la protéine virale VP24 qui est une des sept protéines de structure nécessaires à l’assemblage du virus Ebola.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter