Élections dans la fonction publique : la CGT reste numéro un à l’hôpital

Élections dans la fonction publique : la CGT reste numéro un à l’hôpital

09.12.2014
  • 1418145400571417_IMG_143513_HR.jpg

Plus d’un fonctionnaire sur deux s’est rendu aux urnes le 4 décembre. Le taux de participation s’élève à 52,3 % dans la fonction publique d’État, à 54,9 % dans la fonction publique territoriale et à 50,1 % dans la fonction publique hospitalière, selon des résultats publiés ce mardi.

Le classement des organisations syndicales reste le même qu’en 2011, date du dernier scrutin.

À l’hôpital, la CGT conserve sa position de leader avec 32,1 % des voix, tout en enregistrant une légère baisse (-1,5 %). Suivent la CFDT et FO, en légère progression et au coude à coude avec 24,8 % et 23,8 % des suffrages. Solidaires recueille 8,5 % des voix. L’UNSA, la CFTC, la CGC, FA FP et FGAF sont à moins de 5 %.

Dialogue social

Il s’agit là de résultats provisoires à l’hôpital, alors que les résultats sont définitifs au sein des deux autres fonctions publiques. Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, ne se l’explique pas : « On a de la difficulté à avoir des chiffres [au sein de la fonction publique hospitalière]. Je ne peux pas dire pourquoi aujourd’hui », a-t-elle déclaré ce mardi au cours d’une conférence de presse. En 2011, il s’était écoulé trois semaines entre le vote et les résultats définitifs au sein de la fonction publique hospitalière.

Cette année, pour la première fois, les 5 millions de fonctionnaires français ont voté le même jour. Le scrutin, 100 % électronique, a sans doute désarçonné certains électeurs âgés : des syndicats ont fait état de difficulté à accéder au vote par endroits.

Ces élections représentent néanmoins un temps fort du dialogue social. À l’hôpital (un million d’électeurs et 513 000 votants), le scrutin permet le renouvellement des instances de 3 800 établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (commissions administratives paritaires locales et départementales, comités techniques).

D’importantes négociations attendent les syndicats fraîchement réélus sur la qualité de vie au travail, le parcours professionnel, la carrière et les rémunérations. « Il s’agit d’un grand chantier qui n’a pas été ouvert depuis 30 ans », affirme Marylise Lebranchu, qui se déclare solidaire de sa collègue à la Santé s’agissant du projet de loi tant contesté. « Je défends Marisol Touraine quand elle défend le service public hospitalier et qu’elle critique les cliniques où il y a des dépassements d’honoraires. »

Delphine Chardon
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
10.12.2014 à 10h44

« Le scrutin n'a pas été électronique à 100%, loin de la. Exemple : St Malo. Je le sais, mes collaborateurs (trices) me l'ont dit à l'unanimité.
Encore une information non vérifiée ! »

Répondre
 
10.12.2014 à 10h32

« Scrutin électronique : la confiance règne ! Pas de ma part (suis-je vraiment minoritaire ?). Quant à la bipolarité « syndicats sous-marins / ils nous emm ... mais on ne propose rien » elle n'est pas Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 22h58

« La CGT est le seul syndicat à se battre pour la préservation des acquis.... ce sont les bourgeois du socialisme .
Les autres bossent .
Voici la seul raison de leur victoire dans ce secteur protégée Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 21h48

« Eh oui ! La CGT n'est pas politiquement ma "tasse de thé" mais si les généralistes libéraux, au lieu d'avoir une ribambelle de syndicats totalement inefficaces depuis des années, avait une "CGT"comm Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 22h44

« On pourrait aussi avoir plein de syndicats mais ensuite une grosse intersyndicale qui envoie du lourd : personnellement je suis au SNPHARE, qui fait partie d'Avenir Hospitalier qui fait un sacré bo Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 21h29

« Vote 100% électronique ? Certainement pas dans la fonction publique hospitalière ! Erreur. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 7

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter