Le Sénat rabote l’Aide médicale d’État

Le Sénat rabote l’Aide médicale d’État

01.12.2014
  • 1417432429568091_IMG_142588_HR.jpg

Le Sénat, à majorité de droite, a réduit samedi le budget de l’Aide médicale d’État (AME) à son niveau de 2008, soit 475 millions d’euros, alors que le gouvernement voulait l’augmenter à 760 millions.

À l’occasion du débat sur le budget 2015, sénateurs UMP et centristes ont adopté contre l’avis du gouvernement un amendement en ce sens de Francis Delattre (UMP), pour lequel il s’agit de « traduire une volonté de rénovation profonde du dispositif, sans pour autant nier la nécessité du maintien d’un accès aux soins urgents pour les étrangers en situation irrégulière ».

Rythme de croissance insoutenable

Selon lui, le coût de l’AME, qui constitue le principal dispositif d’accès aux soins des personnes étrangères en situation irrégulière, « progresse à un rythme insoutenable » : « 50 % entre 2008 et 2013 », a-t-il précisé.

Il a prôné le recentrage de l’accès gratuit aux soins sur les publics vulnérables, c’est-à-dire les femmes enceintes et les mineurs, et pour les autres catégories de demandeurs « l’instauration d’une participation annuelle ou mensuelle d’un montant significatif (...) ou encore le paiement du reste à charge de certains frais médicaux ».

Dans tous les cas, l’AME pour soins urgents serait maintenue, a-t-il assuré. De plus, un dispositif spécifique de prise en charge intégrale des soins de prophylaxie pourrait être introduit, afin de prévenir l’apparition ou la propagation des maladies infectieuses.

« Il n’y a pas de solution simple », a relevé Vincent Delahaye (UDI-UC). « Couper les crédits déjà sous-budgétisés, c’est envoyer un signal sans résoudre le problème », a-t-il estimé. Il a mentionné le rétablissement d’un droit de timbre – qui « ne suffira pas non plus » –, la lutte contre les filières qui encouragent le tourisme médical en profitant des failles du système, la mise en place d’un ticket modérateur.

Honte

Le débat sur l’AME « est aussi récurrent que malsain », s’est indigné Yves Daudigny (PS). « Restreindre l’accès aux soins pour les personnes défavorisées, c’est participer à une surenchère médiatique », a-t-il accusé, demandant : « Comment peut-on se dire prêts à laisser sans soins des étrangers qu’il faudra in fine hospitaliser quand ils seront au plus mal ? C’est une absurdité, pis, une honte. »

L’examen du budget à la Haute Assemblée doit durer jusqu’au 9 décembre. Le texte fera ensuite l’objet d’une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs) qui tentera de trouver une version commune aux deux chambres. En cas d’échec, probable, c’est l’Assemblée qui a le dernier mot.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 19 Commentaires
 
02.12.2014 à 10h44

« On pourrait aussi regarder de plus près les bénéficiaires de la CMU ! Ils sont près de 5 millions et le PS prévoyait il y a encore qq mois d'en augmenter le nombre !
Que des actions sociales visent Lire la suite

Répondre
 
02.12.2014 à 11h18

« Tout à fait d'accord ! J'ai beaucoup de patients habitant l'étranger, domiciliés ici chez amis ou famille, bénéficiant du RSA et de la CMU qui ne devraient pas en bénéficier, alors que des petites v Lire la suite

Répondre
 
02.12.2014 à 09h29

« L'AME ne devrait être attribuée qu'une fois : soin d'urgence. Puis, comme situation irrégulière : DEHORS !
Tu reviendras quand tu auras des papiers, si on veut bien t'en accorder ! Point barre. »

Répondre
 
02.12.2014 à 08h55

« L'AME doit coûter plus cher que ce qui est dit car il faut compter tous les actes qui ne nous sont jamais payés. Pour ma part j'ai arrêté de remplir les feuilles : acte gratuit et économie de temps. Lire la suite

Répondre
 
01.12.2014 à 22h44

« Si notre pays n'était pas devenu une passoire si attrayante pour les déshérités de ce monde si cruel, les honnêtes citoyens seraient moins rançonnés pour financer ce qui n'est pas autre chose qu'un Lire la suite

Répondre
 
01.12.2014 à 22h24

« Et les bilans pour stérilité ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter