Dr Pierre Suesser (SNMPMI) : « Les médecins de PMI n’apparaissent pas dans la loi »

Dr Pierre Suesser (SNMPMI) : « Les médecins de PMI n’apparaissent pas dans la loi »

28.11.2014
  • 1417171646567583_IMG_142470_HR.jpg

    Dr Pierre Suesser (SNMPMI) : « Les médecins de PMI n’apparaissent pas dans la loi »

Le Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile (SNMPMI) réunit aujourd’hui et demain à Paris son 40e colloque. Quelque 300 médecins et professionnels sont attendus. À cette occasion, le Dr Pierre Suesser, président du syndicat, alerte sur l’absence des médecins de PMI dans la loi de santé et s’inquiète des répercussions de la réforme territoriale.

LE QUOTIDIEN : Que pensez-vous du projet de loi de santé de Marisol Touraine ?

Dr SUESSER : Sur le papier, le système de santé est remis en selle autour des notions de prévention, de prise en charge globale du patient, d’action de santé publique et de promotion de la santé. C’est notre dynamique depuis plus de 40 ans et pourtant, nous n’apparaissons pas dans la loi ! Surprenant décalage, non ?

La loi affirme par ailleurs l’extension du médecin traitant, généraliste ou pédiatre, aux moins de 16 ans. Les médecins libéraux n’ont-ils pas autre chose à faire qu’assurer le suivi pédiatrique ? C’est une fausse bonne idée. Et personne ne sait si les médecins de PMI entreront dans le dispositif – même si ce n’est pas une de nos revendications.

Quelles sont les mesures en faveur de la PMI que vous souhaiteriez ?

Dans la loi de santé, nous voulons être reconnus officiellement par les agences régionales de santé comme des acteurs à part entière de la coopération locale prévue dans le cadre du nouveau service territorial de santé au public. C’est une question de cohérence. Nous voulons que nos actions soient mieux arrimées à celles des autres acteurs de la santé de l’enfant.

Autre urgence : un meilleur financement des services de PMI et davantage de moyens pour les professionnels. Les ARS pourraient « ouvrir » aux conseils généraux l’enveloppe spécifique consacrée à l’amélioration de la qualité et de la coordination des soins. Les centres de santé y ont bien accès... La loi de protection de l’enfance prévoit aussi un financement pour des missions de prévention. Nous demandons au gouvernement de nous y donner accès. Enfin, il faudrait revaloriser les actes paramédicaux.

Par ailleurs, la création d’un conseil national réunissant les acteurs de la protection de la santé familiale serait essentielle ! Cette instance serait force de propositions auprès du ministère de la Santé.

La réforme territoriale envisage pour 2020 la suppression d’une partie des conseils généraux, tutelles des services de PMI. Vous sentez-vous menacés ?

La réforme territoriale ne fera que confirmer la situation d’instabilité que nous subissons déjà. Les services de PMI sont obligatoires dans chaque département mais beaucoup sont désorganisés, noyés dans d’autres services sociaux de protection à l’enfance.

La pénurie médicale nous guette et nous ne parvenons pas à attirer les jeunes. Aujourd’hui, 10 000 personnes travaillent en PMI, dont 2 000 médecins à temps plein et plusieurs centaines de vacataires. C’est insuffisant. En 2020, les deux tiers des médecins qui exerçaient à temps plein en 2006 seront à la retraite.

En début de carrière, un médecin de PMI gagne 2 000 euros net par mois. Un médecin salarié d’un centre de santé perçoit un salaire jusqu’à deux fois plus élevé.

Propos recueillis par Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
01.12.2014 à 10h15

« La pmi assure -elle les urgences la continuité des soins et la permanence des soins ? Acceptez des rémunérations aussi basse n'est pas digne d'un doctorat. Changez de métiers tout le monde s'y retro Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 17h41

« Les services de pli gèrent beaucoup d'autre situations et la consultation est un non moyen de détecter les situations difficiles à gérer par un libéral ( maltraitance, détection de maladies de la Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 20h50

« Il est une chose de suivre les populations à risque avec son cortège de problèmes sociaux . Il en est une autre que de parler du suivi pédiatrique comme ne relevant pas de la médecine générale . Je Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 20h54

« Savez vous le temps que l'on passe dans certaines situations (je ne parle pas ici que de la pédiatrie) et sans autre rémunération que le C ou le V . Même si nos journées sont chargées ; l'écoute et Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 10h16

« Tiens , on veut encore "soulager" le médecins généralistes d'un autre fardeau ; la surveillance pédiatrique. L'intérêt de mon métier est justement de suivre les patients de leur naissance à leur déc Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 07h33

« Réjouissez-vous d'avoir échappé à l'usine à gaz, ça vous laisse une chance de respirer ! Pourquoi vouloir passer le licol et obéir à la longe ? Dr I.Gautier »

Répondre
 
28.11.2014 à 22h14

« A combien revient une consultation de PMI ?

Il me semble que ce service indispensable devrait se recentrer
sur les gens en difficulté et laisser le tout-venant aux consultations »
libérales.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La généralisation du tiers payant « irréaliste » fin novembre, explique l'IGAS

tiers payant

Très attendu, le rapport de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant a été mis en ligne ce lundi matin. La mission a... 5

Valproate et grossesse : un bilan de l'ANSM révèle un respect des règles de prescription et de délivrance « très insuffisant »

ANSM

Conformément à l'objectif fixé de faire baisser l’exposition des femmes aux médicaments pendant la grossesse, l'Agence nationale de... Commenter

Grippe : 27 000 personnes âgées déjà vaccinées en pharmacie

grippe

Quelque 27 000 personnes âgées de plus de 65 ans ont été à ce jour vaccinées contre la grippe dans les pharmacies participant à cette... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter