Consultations : face au casse-tête des délais d’attente qui s’allongent, les Français renoncent

Consultations : face au casse-tête des délais d’attente qui s’allongent, les Français renoncent

18.11.2014
  • salle d'attente

    Consultations : face au casse-tête des délais d’attente qui s’allongent, les Français renoncent

Les Français ont le sentiment que le système de santé se dégrade, notamment à cause des délais d’attente qui s’étirent pour les consultations, révèle l’observatoire Jalma*/Ifop 2014 sur l’accès aux soins. Quelque 65 % des personnes interrogées estiment que le système de soins se détériore au cours des dernières années (22 % ne voient aucun changement).

L’hôpital public surtout et, dans une moindre mesure, la médecine libérale, sont sous le feu des critiques : 60 % des Français estiment que la situation de l’hôpital public s’est dégradée (score qui tombe à 52 % pour les soins de ville et 25 % pour les cliniques privées).

L’attente plus problématique que le coût

Surprise, les délais d’attente excessifs sont perçus comme le principal facteur de dégradation à l’hôpital.

Ils sont cités en premier par 40 % des sondés, devant la disponibilité des personnels de santé (20 %), le reste à charge (16 %), la qualité des soins (10 %) ou de l’accueil (6 %).

Les délais d’attente arrivent également en tête des facteurs de renoncement à des soins chez le spécialiste. Ils sont cités par 64 % des personnes interrogées, devant le coût de la consultation (46 %), l’éloignement géographique (32 % s’en plaignent). Au total, 70 % des sondés déclarent avoir déjà renoncé à des soins chez un spécialiste (quel que soit le motif).

51 jours pour un rendez-vous chez le spécialiste libéral

Les délais d’attente moyens pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste en ville augmentent « inexorablement » depuis trois ans, souligne l’étude. Ils sont aujourd’hui de 51 jours, contre 44 en 2011.

Presque toutes les spécialités sont concernées par cet allongement des délais (schéma ci-dessous), y compris la médecine générale (6 jours d’attente en novembre 2014 contre 4 les années précédentes).

delais_attente_ville_0.png

En ville toujours, l’attente grimpe ainsi à 36 jours chez l’ORL (29 en 2011), 37 jours chez le rhumatologue (28 en 2011), 42 chez le cardiologue, 50 chez le dermatologue, 57 chez le gynécologue et surtout 111 jours chez l’ophtalmologue (contre 103 deux ans plus tôt). À l’hôpital, les durées « suivent la même pente » et s’allongent également, passant de 40 jours en 2012 à 49 en 2014 (schéma ci-dessous).

delais_attente_hopital_0.png

*Cabinet conseil spécialisé dans l’économie de la santé.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 66 Commentaires
 
26.11.2014 à 21h20

« Mon généraliste il y a 50 ans, 12 km aller-retour à vélo, il prenait les 20 premiers arrivés assis sur des bancs en salle d'attente; pourquoi nous ennuyer à prendre des rdv à l'avance pour des gens Lire la suite

Répondre
 
24.11.2014 à 20h18

« Les compléments d'honoraires 2 milliards au pire c 'est pour les Mutuelles ET PAS POUR LA COLLECTIVITÉ du système SECU SOCIALE , comme l'AME et la CMU non ??
Rappelons les mutuelles :

-Chiffr Lire la suite

Répondre
 
23.11.2014 à 10h35

« Faut pas trop vous plaindre vu ce que l'on voit ici aux Etats-Unis où il faut produire à gros débit avec beaucoup de travail sur ordinateur.
C'est dommage que le système Français dégénère. J'ai ess Lire la suite

Répondre
 
22.11.2014 à 21h06

« Au fait pourquoi ne pas virer toute la paperasse administrative inutile (sauf pour justifier les fonctions de certains) et se recentrer sereinement sans surmenage sur son métier c'est à dire la pris Lire la suite

Répondre
 
22.11.2014 à 12h14

« On peut nuancer un peu ?
A Paris, délais d'attente de moins d'une semaine pour à peu près tout (IRM comprise), souvent, mais pas toujours, avec dépassement, lui-même souvent très raisonnable.
Faire Lire la suite

Répondre
 
22.11.2014 à 13h59

« Il n'y a plus d'installations de MG à Paris. Payer un loyer parisien avec un C à 23€ c'est mission impossible. Paris, le prochain désert médical ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 2

G7 : la Sicile est en état d’alerte après l’attentat de Manchester

Taormina G7

Une cité blindée et 400 opérateurs de santé spécialisés déployés sur le terrain. À l’occasion du G7 qui se tient les 26 et 27 mai à... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter