Décès d’un enfant après une appendicectomie : le chirurgien se dit « anéanti, effondré »

Décès d’un enfant après une appendicectomie : le chirurgien se dit « anéanti, effondré »

12.11.2014

Alors que les enquêtes interne, médico-administrative et judiciaire sont toujours en cours, le chirurgien libéral qui a opéré Corentin, 11 ans, d’une appendicectomie au cours de laquelle le patient est décédé, s’est exprimé dans le « Républicain Lorrain ».

L’enfant avait été admis le 31 octobre dans l’hôpital clinique Claude-Bernard pour une appendicite. Des complications lors de l’intervention réalisée le lendemain en fin de matinée, ont conduit à son transfert dans la soirée au CHU de Nancy où il décède le dimanche 2 novembre. Selon les premiers éléments, le foie et l’aorte auraient été touchés.

Choqué, bouleversé, le spécialiste fait part de son effondrement : « Je suis en deuil, Monsieur, je pleure, ma femme pleure, mes enfants pleurent. Je suis effondré, anéanti, déclare-t-il au journaliste du « Républicain Lorrain ». Je vis terré chez moi. Vous savez, c’était un accident. C’est tout ce que je peux vous dire sur les faits pour le moment », poursuit-il.

Le médecin, qui a été suspendu de ses fonctions le lendemain du drame survenu le 2 novembre, ne veut en dire davantage. « Je ne trouve pas les mots pour parler de ce qui s’est passé. C’est trop tôt (...) Je ne veux pas évoquer les faits. Je vis un peu en reclus de toute façon depuis plusieurs jours », explique-t-il.

Soutien de l’hôpital

« Je suis très humain. Demandez-le aux gens qui me connaissent, ils vous diront, je suis toujours prêt à aider tout le monde. J’opère des gens dans tous les milieux, des gens modestes avec la CMU... », confie le spécialiste de chirurgie thoracique et digestive.

La clinique Claude Bernard soutient le médecin. « Je refuse qu’on le stigmatise comme c’est le cas aujourd’hui, qu’on fasse de lui le fautif. Le risque zéro n’existe pas, chaque chirurgien prend un risque à chaque fois qu’il opère. Ce n’est pas un tueur, et il n’a pas cherché à tuer Corentin. Ce qui est arrivé est un drame pour la famille mais aussi pour la communauté médicale localement mais également en France », a affirmé le directeur Cyril Dufourq au Dauphiné.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 20 Commentaires
 
16.11.2014 à 10h41

« Selon un article récent du Quotidien, concernant le stress, le burn out et les fautes professionnelles, le médecin impliqué fait d'abord l'objet de nombreux commentaires de toute sorte, puis se retr Lire la suite

Répondre
 
15.11.2014 à 18h21

« Très souhaitable retour d'opinion sur cette intervention trop banalisée, " l'appendoche" , réputée 1° intervention de l'Interne ...qu'on indiquait par crainte de la péritonite...
et qu'on trouvait " Lire la suite

Répondre
 
15.11.2014 à 09h16

« Belle et appréciable solidarité confraternelle, et c'est souhaitable, mais je n'ai jusqu'à présent vu aucun lynchage médiatique du chirurgien : seuls les faits ont été relatés.
Dans l'ignorance de Lire la suite

Répondre
 
15.11.2014 à 17h34

« On reconnait là le raisonnement de la CGT. »

Répondre
 
15.11.2014 à 06h45

« Il est peut-être utile de rappeler qu'il n'y a pas si longtemps à l'échelle de l'humanité, la crise d'appendicite, la "colique de miserere" était constamment mortelle.
C'est le dévouement et l'art d Lire la suite

Répondre
 
13.11.2014 à 16h04

« L'accident qui est arrivé à ce malheureux enfant et à ce collègue bien à plaindre n'est pas exceptionnel, la réparation de la blessure vasculaire est en général possible et heureusement donc les déc Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 5

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

samu

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 3

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter