Le Dr Dominique Orliac, députée PRG, attentive à la « grogne » des généralistes

Le Dr Dominique Orliac, députée PRG, attentive à la « grogne » des généralistes

06.11.2014

Invitée mercredi des Asclépiades*, le Dr Dominique Orliac, ophtalmologiste, députée PRG du Lot et présidente du conseil de l’Ordre des médecins de ce département, a salué les avancées du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015.

« Marisol Touraine s’en est bien sortie cette année. Après un démarrage un peu lent, nous commençons à voir se dessiner les réformes structurelles si difficiles à mener. Cela demande du temps, mais la chirurgie ambulatoire, les transports sanitaires et les parcours de soins méritent encore quelques réformes courageuses », explique-t-elle.

En votant la modulation des allocations familiales, la députée radicale de gauche se dit « fière d’avoir permis leur majoration dès l’âge de 14 ans, au moment où cela est le plus utile aux familles ». À l’Assemblée nationale, le petit groupe de parlementaires auquel elle appartient, « très courtisé par les députés socialistes frondeurs », est entre autres, à l’origine de la demande de suppression des franchises médicales pour les bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS). « Une décision citoyenne qui doit aussi permettre de réétudier la prise en charge des plus précaires comme celle des étudiants qui est catastrophique dans notre pays. »

Sensible au malaise des médecins

La loi santé qu’elle espère voir arriver début 2015 permettra-t-elle de franchir une nouvelle étape ? Rien aujourd’hui ne lui permet de l’affirmer même si Dominique Orliac se montre satisfaite des débats sur le tiers payant.

Sur l’organisation des soins, elle se montre plus réservée et entend le malaise des médecins. « La grogne des médecins généralistes pour la revalorisation de leurs actes est à prendre en compte, car ils doivent rester le pivot de la médecine. Mais ils peuvent cesser de s’inquiéter sur les délégations de tâches qui pourraient devenir des évolutions intéressantes pour notre pratique », explique l’opthalmologiste, qui tient à conserver, coûte que coûte, ses consultations trois jours par semaine.

* Rencontres organisées à Paris par Décision Santé

Laurence Mauduit
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Buzyn : « vers une tarification à la qualité et au parcours, y compris en médecine de ville »

buzyn epreuve de verite public senat

Agnès Buzyn a affirmé lundi vouloir « aller vers une tarification à la qualité et au parcours de soins, y compris en médecine de ville,... 7

La revaccination par le BCG protège contre la tuberculose persistante

vaccination

La vaccination des adolescents à haut risque par le BCG permet de prévenir le risque de tuberculose persistante, selon un essai de phase 2... Commenter

Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

Simone Veil

Simone Veil, et son époux Antoine Veil à ses côtés, fera son entrée au Panthéon le 1er juillet. La cérémonie, qui sera diffusée en direct à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter