Un généraliste sommé par sa caisse de justifier 930 prescriptions en « NS »

Un généraliste sommé par sa caisse de justifier 930 prescriptions en « NS »

31.10.2014
  • 1414752526559432_IMG_140168_HR.jpg

    Un généraliste sommé par sa caisse de justifier 930 prescriptions en « NS »

Généraliste dans l’Oise, le Dr Alain Daboul ne décolère pas. Depuis plusieurs années, il prescrit très régulièrement en non substituable. Par souci pour ses patients, assure-t-il. « Vis-à-vis de certaines personnes âgées, je préfère prescrire des princeps, confie-t-il au « Quotidien ». Les pharmaciens substituent en fonction de ce qu’ils ont en stock, si bien que mes patients ne se font jamais délivrer la même boite. Ils s’y perdent. »

Selon le Dr Daboul, le problème surviendrait aussi pour certains médicaments pédiatriques dont les versions génériques auraient un goût si désagréable qu’il découragerait l’observance des enfants.

Des semaines de travail

Le praticien est dans le collimateur de sa caisse primaire. Pour l’année 2013, elle a calculé que seulement 5 % de ses prescriptions entraient dans le champ du répertoire générique. Un taux bien modeste qui lui vaut régulièrement des courriers de sa CPAM. Le 3 octobre dernier, « pour qu’ils arrêtent de me harceler », Alain Daboul s’est engagé par courrier à ne plus apposer de mention NS sur ses ordonnances.

Mais la semaine dernière, il reçoit un volumineux courrier recommandé de la caisse primaire de l’Oise, comprenant 62 feuilles format A 3, listant 930 lignes de ses prescriptions en NS. « On me demande de justifier manuscritement sur le listing chacune de mes prescriptions, et de dire à chaque fois pourquoi j’ai refusé la délivrance du générique correspondant, s’indigne le praticien qui refuse de se soumettre. J’en ai pour des semaines, je ne peux pas faire ce travail, d’autant que je n’ai pas de secrétariat. »

Contacté par « le Quotidien », le médecin-conseil de la CPAM de l’Oise s’est refusé à tout commentaire, invitant le Dr Daboul à prendre contact directement avec elle.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 148 Commentaires
 
07.11.2014 à 18h28

« Et si on avait imposé au princeps une baisse de 30% de son prix après 25 ans, le problème aurait été résolu !! Mais, peut-être que certains rédacteurs de loi ou parlementaires ont des conflits d'in Lire la suite

Répondre
 
06.11.2014 à 00h38

« ESPERONS QU IL Y AURA AUTANT DE MONDE DANS LA RUE POUR LA GREVE QUE SUR CE FORUM POUR UNE problematique voulue par la CNAM et le ministère de la Santé pour nous entretuer ; Le non substituable le pr Lire la suite

Répondre
 
05.11.2014 à 08h26

« Cher confrère présentez vous aux élections ordinales prochaines faites vous élire et prenez la présidence du conseil de votre département; Dans mon département, un médecin était ciblé par la caisse, Lire la suite

Répondre
 
05.11.2014 à 08h23

« Cher confrere cela s'appelle du harcelement moral vous devriez saisir le conseil de l'ordre afin qu'il porte plainte avec vous pour pression exterieure pouvant nuire à votre exercice et à votre indé Lire la suite

Répondre
 
04.11.2014 à 10h15

« Plus je lis les commentaires et plus je suis effaré de cette guerre médecin-pharmacien, alors je vais essayer de remettre les choses en place :
1) non, les médecins ne perdent pas leur pouvoir de p Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter