La Chambre des comptes recommande à l’hôpital Paul-Guiraud de dégonfler ses effectifs

La Chambre des comptes recommande à l’hôpital Paul-Guiraud de dégonfler ses effectifs

30.10.2014

Le groupe hospitalier Paul-Guiraud (GHPG), à Villejuif (Val-de-Marne), est épinglé dans un rapport de la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France, qui lui reproche un dérapage de ses dépenses en personnel.

Les magistrats ont passé les comptes de l’établissement à la loupe entre 2008 et 2012. Période durant laquelle les dépenses ont progressé plus rapidement que les recettes, du fait, essentiellement, d’une « inflation des dépenses de personnel ». Sur la seule année 2012, les charges de personnel ont augmenté « subitement » de 8,17 millions d’euros. La rémunération versée au personnel non médical, en particulier, a fortement augmenté (+48,6 % pour les CDI et +77,9 % pour les CDD entre 2010 et 2012).

318 embauches en l’espace de trois ans

Les effectifs ont augmenté de façon surprenante. En 2012, le groupe hospitalier affichait 318 emplois temps plein de plus qu’en 2009 (ETP médicaux et non médicaux). « Ce manque de maîtrise de l’évolution des effectifs et, en conséquence, des frais de personnel, a fragilisé la situation de l’établissement », relève la Chambre régionale des comptes, qui note une nette dégradation des performances du GHPG en 2012.

En conclusion de leur rapport, les magistrats recommandent deux marges de manœuvre : la baisse des effectifs, et la révision de l’accord ARTT, « trop coûteux ». Les magistrats notent que la fiabilité des comptes est en voie d’amélioration. Pour redresser les comptes, ils conseillent à l’hôpital d’optimiser la gestion de sa trésorerie, et de finaliser la contractualisation interne sur la base de pôles redécoupés.

Le groupe hospitalier Paul-Guiraud est l’un des trois plus importants hôpitaux psychiatriques de France. Il traverse une zone de turbulences, en raison de conflits récurrents entre la direction et les syndicats.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
31.10.2014 à 10h47

« Hum, mais il ne faudrait pas oublier le désarroi et le manque de formation des infirmiers dont la formation psychiatrique spécifique a été abolie il y a des années...Tout a été fait pour l'interchan Lire la suite

Répondre
 
31.10.2014 à 09h20

« Et ça continue.... »

Répondre
 
30.10.2014 à 15h18

« Un rapport de l'IGAS nous avait déjà appris, il y a quelques années, que l'état des hôpitaux psychiatriques français est une honte pour notre pays avec un taux d'absentéisme médical très élevé car b Lire la suite

Répondre
 
31.10.2014 à 21h18

« Il vous faut allez voir un psy car votre profond contentieux avec vos confrères dépasse largement les sujets de cet article qui ne fait une pointer une brusque inflation administrative devenue génér Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 19

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter