Fillon plaide pour une fusion de l'hôpital du Val-de-Grâce avec Cochin

Fillon plaide pour une fusion de l'hôpital du Val-de-Grâce avec Cochin

29.10.2014
  • 1414599113558830_IMG_139947_HR.jpg

    Fillon plaide pour une fusion de l'hôpital du Val-de-Grâce avec Cochin

François Fillon n’accepte pas la fermeture de l’hôpital du Val-de-Grâce. Le député de Paris a déclaré mardi qu’il souhaitait la fusion avec l’établissement voisin de Cochin. « Je ne me résous pas à la fermeture du Val-de-Grâce qui est un symbole de la médecine militaire française », a déclaré sur Europe 1 l’ancien Premier ministre, élu de la circonscription où est situé cet hôpital militaire menacé de reconversion. « Il y a des besoins hospitaliers sur Paris, notamment avec l’hôpital Cochin », situé juste en face, dans le XIVe arrondissement, a-t-il plaidé.

Le responsable de l’opposition a demandé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, « d’envisager une véritable fusion avec Cochin ».

34 000 signataires de la pétition

La maire UMP du Ve arrondissement, Florence Berthout, a de son côté protesté mardi soir dans un communiqué contre la prétendue « mauvaise gestion » du Val-de-Grâce. « On répète – sans jamais rien prouver – que le Val-de-Grâce n’est victime que de sa mauvaise gestion. Ces allégations sont-elles seulement vérifiées ? (...) Il faut croire que non, puisqu’une analyse un tant soit peu approfondie de la situation budgétaire du Val-de-Grâce ne fait que révéler que celui-ci est, à tous les points de vue, l’hôpital militaire français le plus rigoureusement géré », affirme-t-elle en se référant à deux rapports de la Cour des comptes.

Une pétition lancée par l’édile, il y a une quinzaine de jours, pour s’opposer à la fermeture de l’établissement, a recueilli ce mercredi près de 34 000 signatures.

Les activités médicales du Val-de-Grâce doivent être progressivement transférées vers deux autres hôpitaux militaires d’Ile-de-France, Percy à Clamart (Hauts-de-Seine) et Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Le Val-de-Grâce a vocation à devenir « un pôle d’excellence » réservé à la recherche.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
30.10.2014 à 10h37

« La nomenclature rouspète quand on lui enlève un privilège. »

Répondre
 
30.10.2014 à 09h38

« Le mieux, le plus rationnel, le plus sûr, le moins coûteux, serait de faire un seul hôpital à Paris pour toute la France, mais un gros.
Ça serait une étape avant de faire un seul hôpital européen à Lire la suite

Répondre
 
29.10.2014 à 19h19

« Il faut tout "grouper" pour mieux diriger. C'est en "avance" quand même. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 3

G7 : la Sicile est en état d’alerte après l’attentat de Manchester

Taormina G7

Une cité blindée et 400 opérateurs de santé spécialisés déployés sur le terrain. À l’occasion du G7 qui se tient les 26 et 27 mai à... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter