Mieux vaut un placebo que rien du tout pour la toux de l’enfant

Mieux vaut un placebo que rien du tout pour la toux de l’enfant

28.10.2014

De l’eau sucrée ou du nectar d’agave, un placebo vaut mieux que ne rien faire pour la toux de l’enfant. Ce sont les conclusions d’une étude américaine chez 119 enfants âgés entre 2 et 47 mois et présentant une toux non spécifique. Alors que les autorités sanitaires ont recommandé de ne pas administrer de sirops contre la toux chez les moins de 2 ans, les parents se sentent particulièrement démunis. Pour le Pr Ian Paul, pédiatre au Penn State College of Medicine et auteur principal : « Les pédiatres disent souvent aux parents de ne rien donner à leur enfant ou tout au plus de leur donner du paracétamol ou de l’ibuprofène ». La pression exercée sur les médecins pour la prescription d’antibiotiques peut être plus forte.

Eau sucrée ou nectar d’agave

Les chercheurs américains montrent que l’administration d’eau sucrée ou de nectar d’agave améliore les choses, par rapport à ne rien faire. À la fois sur l’intensité de la toux rapportée par les parents, la fréquence, mais aussi la qualité du sommeil des parents et des enfants. Le nectar d’agave est une alternative intéressante alors que le miel est déconseillé chez les nourrissons en raison du risque de botulisme infantile. « C’est peut-être une situation dans laquelle donner un placebo, comme le nectar d’agave ou l’eau sucrée, peut aider les parents et leurs bébés à traverser cette maladie pénible. C’est une discussion que la communauté pédiatrique et les parents doivent avoir ».

JAMA Pediatrics, publié le 27 octobre 2014

Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
29.10.2014 à 16h30

« Mais il existe un sirop disponible pour les moins de deux ans avec des preuves, à base de glycérol, efficace et sans danger... »

Répondre
 
29.10.2014 à 10h08

« OUI mais il faut le démontrer dans un essai en double aveugle contre placebo... »

Répondre
 
29.10.2014 à 13h23

« Vous bégayez ? »

Répondre
 
29.10.2014 à 09h23

« Entièrement d'accord. »

Répondre
 
29.10.2014 à 09h17

« Mieux vaut un placebo que rien du tout face la plupart des symptômes !!! »

Répondre
 
29.10.2014 à 08h47

« OUI mais il faut le démontrer dans un essai en double aveugle contre placebo... »

Répondre
 
29.10.2014 à 13h22

« Et le remède "médecin" alors ? vous en faites quoi ?
A défaut de guérir, l'attention apportée par cette intervention "administration d'un placebo" rend la pathologie plus supportable et donc mieux Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

CongrèsLa convention CHAM plonge dans le futur de la médecine  

Abonné

Le Pr Guy Vallancien organise la neuvième édition de CHAM* vendredi et samedi à Chamonix (Haute-Savoie). Plus de 500 personnes sont... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 10

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter