Blagues médicales : les médecins sans pitié pour eux-mêmes

Blagues médicales : les médecins sans pitié pour eux-mêmes

25.10.2014
  • clown

    Blagues médicales : les médecins sans pitié pour eux-mêmes

Les anesthésistes sont-ils feignants, les chirurgiens mégalomanes, et les psychiatres aussi fous que leurs patients ? C’est en tout cas l’image véhiculée par les médecins eux-mêmes à travers les blagues médicales. Les Drs Damien Maurin et Clément Pacault en ont analysé plus de 500, collectées auprès de leurs confrères mi-2013.

Un travail d’analyse scientifique très sérieux qui a donné lieu à une thèse en médecine, encadrée par le Dr Brieuc Galès, et soutenue en octobre 2013. Objectif : cerner les « représentations sociales de la profession médicale au XXIe siècle véhiculées par la blague médicale ». Les résultats de ces travaux viennent d’être publiés dans la revue « La presse médicale ».

Que fait un anesthésiste entre deux cafés ? Il boit un café

Il en ressort que les médecins ne sont pas tendres envers eux-mêmes. « Les stéréotypes contenus dans les blagues sont assez caricaturaux et dépeignent un tableau peu flatteur des médecins en général », écrivent les deux thésards. « En tant que jeune médecin, on s'attendait à plus de confraternité » confie au « Quotidien » le Dr Damien Maurin, 29 ans, qui effectue aujourd'hui des remplacements dans la région grenobloise

Les histoires épinglent principalement deux spécialités de bloc opératoire. « L’anesthésiste est perçu comme incompétent, fainéant, inefficace [...], payé à ne rien faire », et considéré comme « le larbin des chirurgiens », peut-on lire dans cet article.

Quelle est la différence entre Dieu et un chirurgien ? Dieu ne se prend pas pour un chirurgien !

Les chirurgiens sont décrits comme « idiots ou mégalomanes ». Ils sont dépeints comme de « véritables têtes brûlées et dénués de réflexion » avec une « fâcheuse tendance à avoir le bistouri facile et parfois ravageur », ayant des « connaissances médicales limitées », « tyranniques envers leurs confrères ».

Les psychiatres sont quant à eux moqués pour leurs rapports avec les patients, ramenant tout au sexe ou à un conflit parental. « Que fait un psychiatre quand son patient est absent à son RDV ? Il commence sans lui », s’amusent les médecins.

Une jeune femme arrive chez le médecin : voilà, docteur, à chaque fois que je suis seule dans une pièce avec un homme, j’éprouve une irrésistible envie de faire l’amour avec lui… Est-ce que ça porte un nom ? Mais bien sûr mademoiselle, répond le docteur en dégrafant sa ceinture, ça s’appelle une excellente nouvelle !

D’une manière générale, les médecins sont décrits comme « incompétents », en décalage avec la demande des patients, « iatrogènes et faisant des erreurs médicales parfois mortelles ».

Leur personnalité n’a rien à envier à celle du Dr House : ils sont « mégalomanes, prétentieux, moqueurs, cyniques… ». Ils se montrent aussi « méprisants avec les patients », « décidant tout à leur place ou bien oubliant parfois leur présence ». À l’inverse, certaines histoires leur attribuent quelques qualités (de manière contradictoire) : ils ont de l’humour, sont dévoués à leurs patients, travailleurs, bons vivants, compétents...

L’humour carabin, à connotation sexuelle, est fréquent, les médecins étant perçus comme « salaces, obsédés, voire immoraux... ». Il faut noter que 63 % des répondants étaient des hommes...

Les médecins, adeptes de l’autodérision

Ces stéréotypes sont-ils, au moins en partie, le reflet de la réalité ? « C’est impossible, voire dangereux » de tirer une telle conclusion, écrivent Damien Maurin, Clément Pacault et Brieuc Galès. Notamment parce que, insistent-ils, la caricature est indispensable pour accentuer l’effet humoristique de la blague.

Mais aussi parce que la réalité contredit souvent les stéréotypes véhiculés par ces histoires drôles : les chirurgiens, décrits comme idiots, réussissent pourtant brillamment leurs études et il est bien rare de voir un patient endormi par un anesthésiste se réveiller en cours d’opération…

Un signe d’appartenance au corps médical ?

Les auteurs de l’étude tentent quelques explications. « Bien que connotés négativement, les stéréotypes peuvent être une marque de confraternité, les médecins se moquant d’eux-mêmes, renforçant ainsi leur appartenance au corps médical », écrivent-ils. La compétition permanente entre les médecins, d’abord pendant les études, puis au cours de la carrière professionnelle, pourrait également expliquer ce comportement.

« Ceci dit, les sciences sociales nous disent quand même que ce qui nous fait rire, c’est un peu ce qu’on pense aussi », nuance le Dr Maurin. Cette image négative du médecin véhiculée à travers la blague médicale peut-il influencer les rapports entre confrères ? Les patients pourraient-ils en pâtir ? Les auteurs de l’étude se posent la question : si certains médecins expriment de la dérision vis-à-vis de leurs confrères, comment vont-ils les considérer au moment de leur demander un avis ou de leur adresser un malade ? « Nous pensons que ces stéréotypes restent dans le domaine de l’imaginaire », répondent-ils. « Mais cela mérite d'être creusé », confie le Dr Maurin. Ce sera l'objet d'une prochaine étude.

Merci à Damien Maurin, Clément Pacault et Brieuc Galès de nous avoir autorisés à reproduire (ci-dessous) le recueil de blagues collectées dans le cadre de leur thèse. Bonne lecture (afin de travailler sur le « matériau » brut, les auteurs de l'étude précisent qu'ils n'ont pas retouché le corps des blagues ni l'orthographe).

Cliquer sur icone.png pour agrandir. 

S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 36 Commentaires
 
01.11.2014 à 22h32

« Le beurre et l'argent du beurre alors... Bravo !!! ..... Médecin »

Répondre
 
01.11.2014 à 22h29

« Désolé pour la Rédaction !!!. Je reste sans pitié quelques soient les protocoles d'études mis en lignes par nos jeunes confrères sortant juste du nid... Méthodologie ???.. Ils ne l'ont pas encore dé Lire la suite

Répondre
 
02.11.2014 à 00h59

« Il est si simple d'écrire "métode" sans "Hache" alors que pourtant il y a un "H" dans ce mot, un "H" qui précise l'art et la manière de faire qui ne sont pas ici au rendez-vous... »

Répondre
 
02.11.2014 à 01h54

« "Quels que soient". ;-) »

Répondre
 
26.10.2014 à 19h02

« Bon lis confrère ! Pour l' instant tu rechignes sur les fautes écrient par des humains ! En 2025 et si tu es toujours vivant, comment feras- tu comprendre à un "BOBOOTS" qu'il ne faut pas faire de Lire la suite

Répondre
 
27.10.2014 à 11h50

« Traduction SVP. »

Répondre
 
26.10.2014 à 10h25

« Amusant et intéressant mais la lecture m'arrache les yeux du fait des fautes d'orthographe : entre les correcteurs divers et variés et la relecture, il y avait moyen de présenter quelque chose d'agr Lire la suite

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 27.10.2014 à 08h48

« Bonjour. Pour des raisons de méthodologie, les auteurs de l'étude précisent qu'ils n'ont pas retouché le corps des blagues ni l'orthographe. Les textes présentés ci-dessus sont bruts. La rédaction »

Répondre
 
27.10.2014 à 11h49

« Quelles raisons de méthodologie ? »

Répondre
 
26.10.2014 à 00h27

« J'en ai vu pire.
C'est vrai que lire des phrases écrites avec des fautes d'orthographe est agaçante... Mais ici :
On nous raconte des histoires drôles, il vaut mieux les apprécier...avec les quelqu Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter