Lutte contre les déserts : 455 nouvelles bourses ouvertes aux futurs médecins

Lutte contre les déserts : 455 nouvelles bourses ouvertes aux futurs médecins

22.10.2014
  • 1413990379556574_IMG_139225_HR.jpg

Le ministère de la Santé ouvre 455 nouveaux contrats d’engagement de service public (CESP) à destination des étudiants (245) et des internes en médecine (210) à l’occasion de l’année universitaire 2014-2015. Un arrêté paru ce mercredi au « Journal officiel » fixe la répartition de ces contrats par faculté de médecine.

Mis en place en 2010, le dispositif permet aux signataires (à partir de la 2e année) de percevoir une allocation mensuelle de 1 200 euros brut pendant la durée de leur formation. En contrepartie, une fois diplômés, ils s’engagent à exercer à temps plein dans une zone déficitaire durant un nombre d’années équivalent à la durée de versement de la bourse (avec l’obligation de pratiquer les tarifs conventionnés).

880 contrats signés, objectif 1 500 d’ici à 3 ans

« Le contrat est en train de monter en puissance, souligne Sébastien Foucher, président de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF). Marisol Touraine a récemment annoncé que 880 CESP avaient été signés depuis le début du dispositif. Ces deux dernières années, environ 400 contrats ont été pourvus. » La ministre de la Santé table sur 1 500 bourses ouvertes à l’horizon 2017.

En dépit de ces résultats encourageants, le carabin estime que la coordination entre les ARS, les services de scolarité et les associations étudiantes pourrait encore être améliorée.

De même, les référents à l’installation qui ont pris leurs fonctions en janvier 2013 dans les ARS sont débordés. « Il s’agit trop souvent d’une étiquette qu’on a collée à quelqu’un qui a déjà beaucoup d’autres missions », regrette Sébastien Foucher.

Les signataires des premiers CESP commencent à s’installer. « La prochaine étape doit être le partage d’expérience entre ces médecins et les nouveaux signataires du contrat », poursuit le président de l’ANEMF.

Ces dernières années, 90 % des CESP étaient réservés à la médecine générale. Cette fois, 20 % des postes sont ouverts pour les autres spécialités, essentiellement en ophtalmologie et en pédiatrie.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
24.10.2014 à 22h56

« Attendez les "jeunes" !
Il faudra être "seul" en itinérance et savoir bien sa géographie !
Ce système existait déjà mais le camping car n'existait pas ! »

Répondre
 
23.10.2014 à 07h14

« A quoi bon des CESP pour la médecine générale puisque MS Touraine est en train d'organiser la mort de ce métier... »

Répondre
 
23.10.2014 à 18h36

« Ne prenez pas vos désirs pour des réalités, nos jeunes futurs confrères retournent vers la MG à voir les postes pris à EN C ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter