Paquet neutre, médecin traitant de l’enfant, PDS, tiers payant...: la loi de santé dans tous ses états

Paquet neutre, médecin traitant de l’enfant, PDS, tiers payant...: la loi de santé dans tous ses états

15.10.2014
  • 1413389272554722_IMG_138762_HR.jpg

La ministre de la Santé n’a pas manqué de superlatifs pour qualifier son projet de loi de santé, présenté ce mercredi au conseil des ministres. « Il y aura un avant et un après », a-t-elle affirmé, évoquant une « réforme structurante » et « durable » qui « fait le pari de l’innovation », maintiendra l’excellence du système de santé français face aux défis du vieillissement et de l’augmentation des maladies chroniques.

Ce texte, dont « le Quotidien » a dévoilé les grandes lignes cet été, et qui sera examiné par le Parlement à compter de janvier 2015, se décline en trois grands volets relatifs à la prévention, à l’accès aux soins et à l’organisation du système de santé.

• Une loi qui joue la carte la prévention

Mieux vaux prévenir que guérir : la ministre de la Santé a détaillé les mesures pour mieux prévenir l’obésité et le diabète, lutter contre le tabagisme ou l’usage des drogues. Un Institut national de prévention, de veille et d’intervention en santé publique verra le jour.

La loi prévoit un médecin traitant de l’enfant (généraliste ou pédiatre) que pourront choisir les parents. Les patients de moins de 16 ans étaient jusqu’à présent exclus du parcours de soins.

Une étiquette sur l’emballage des aliments apportera une information nutritionnelle « synthétique et simple », assurée par les enseignes de l’agroalimentaire (selon un modèle agréé par le ministère) sur la base du volontariat. L’incitation à la consommation d’alcool sera sanctionnée et plusieurs mesures seront prises pour réduire le tabagisme (paquet neutre, interdiction de fumer en voiture en présence d’enfant...)

• Priorité à l’accès aux soins

La généralisation du tiers payant obligatoire chez les médecins libéraux à l’horizon 2017 est la mesure emblématique de ce projet de loi.

Le texte prévoit la mise en place d’un tarif social pour les soins dentaires (prothèses et orthodontie), l’optique (lunettes) et pour les prothèses auditives. « Près d’un million de foyers bénéficieront de tarifs encadrés », assure le ministère de la Santé.

Un numéro d’appel unique pour la PDS, en complément du 15, permettra de joindre un médecin aux heures de fermeture des cabinets médicaux.

Plusieurs dispositions visent à améliorer l’orientation des patients dans le système de santé comme le service public d’information (plate forme multimédia) qui les aidera à trouver un professionnel de santé, se renseigner sur un traitement...

Les actions de groupe seront autorisées dans le secteur de la santé afin de permettre aux victimes de « scandales sanitaires » de déposer des recours collectifs devant la justice pour demander réparation.

• Organisation du système de santé

La ministre a porté un message d’apaisement à destination des professionnels inquiets de l’instauration d’un service territorial de santé au public (STS). « Ce sont bien les acteurs concernés, et au premier chef les acteurs de soins primaires et les médecins traitants, les professionnels libéraux et médico-sociaux, qui devront proposer aux ARS des organisations pertinentes », a-t-elle affirmé, démentant « toute étatisation des soins » aux mains des ARS.

Marisol Touraine a eu un mot pour les « médecins de proximité au centre de cette organisation » et pour « le service public hospitalier, emblématique de l’excellence de notre système de soins ».

La gouvernance interne des hôpitaux sera rénovée en rééquilibrant les responsabilités entre le directeur et la communauté médicale, a simplement déclaré la ministre de la Santé.

Le projet de loi relance le DMP – l’assurance-maladie devra le déployer – et prévoit de généraliser la lettre de sortie d’hôpital pour les médecins de ville.

Plusieurs mesures sont censées permettre de moderniser les pratiques : la création du métier d’infirmier clinicien et l’extension des compétences des sages-femmes et pharmaciens (autorisés à vacciner) mais aussi de médecins du travail et des infirmiers (qui pourront prescrire des substituts nicotiniques).

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
16.10.2014 à 12h12

« Le vrai danger le seul, qui explique pourquoi il faut REFUSER le TPG c'est : l'assujettissement des médecins au financeur ! Organisateur du soin et financeur du soin et des médecins aux ordres voi Lire la suite

Répondre
 
15.10.2014 à 22h30

« "Encore une minute Monsieur le bourreau" disait Gilles Johannet ancien directeur de la secu, passé chez AXA... Il ne savait pas que ce serait "Madame le boureau" ! »

Répondre
 
15.10.2014 à 22h29

« Baratin ! »

Répondre
 
15.10.2014 à 21h48

« On demandera au nouveau-né de nous choisir ( avant les vaccins c'est préférable...). Areuh c'est OK Ouiiiiin c'est non »

Répondre
 
16.10.2014 à 13h08

« Et bonjour la paperasserie supplémentaire ! Au fait, il signera comment le bébé ? ;-) »

Répondre
 
16.10.2014 à 13h09

« MGFarce a eu son médecin traitant pour les enfants... Y sont tellement gentils chez MGFarce, hein, MST... »

Répondre
 
15.10.2014 à 20h59

« Elle a supprimé le rdv de prévention chez les dentistes quelle incohérence !! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter