Économies sur le médicament : Touraine s’emploie à rassurer les industriels

Économies sur le médicament : Touraine s’emploie à rassurer les industriels

09.10.2014
  • 1412848319552524_IMG_138199_HR.jpg

Auditionné mercredi par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), la ministre de la Santé est revenue sur les mesures d’économies visant le médicament, s’employant à rassurer le secteur.

Sur les traitements de l’hépatite C, qui font l’objet d’un mécanisme de régulation spécifique (en cas de dépassement d’un certain chiffre d’affaires), « nous apportons une solution dans l’urgence », a précisé Marisol Touraine. Il s’agit de garantir pour 2014 et 2015 l’accès à ces médicaments onéreux à un coût compatible avec les finances de la Sécurité sociale mais ce système « ne prétend pas être une réponse dans la durée », a-t-elle expliqué. « Si nous laissons les prix partir dans n’importe quelle direction, nous allons nous retrouver avec des dépenses insoutenables pour la Sécurité sociale. Nous parlons en milliards d’euros potentiellement », a-t-elle ajouté. La ministre a précisé que les représentants de l’industrie pharmaceutique « ne souhaitent pas qu’il y ait de dispositif d’emblée pérenne », parce qu’ils veulent connaître l’impact du dispositif de régulation en 2015.

Plan génériques bientôt

Interpellée à plusieurs reprises par des députés de l’opposition sur le risque de « casser » la recherche par des mesures d’économies excessives (la moitié des efforts de 3,2 milliards d’euros portera sur le médicament l’an prochain), Marisol Touraine a réaffirmé que le PLFSS permettrait de soutenir « un large accès à l’innovation ». « Il y aura stabilité des dépenses d’assurance-maladie pour les médicaments entre 2015 et 2017 », a encore assuré Marisol Touraine pour donner de la « visibilité aux industriels ». Elle a néanmoins justifié les baisses de prix des médicaments « qui ne présentent pas d’amélioration du service médical rendu pour les patients ».

La ministre a enfin annoncé la présentation d’un nouveau plan génériques « prochainement ».

C. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
10.10.2014 à 10h52

« Les baisses de prix des médicaments concernent aussi des médicaments qui représentent une amélioration du service médical rendu. MARISOL TOURAINE EST PEU RIGOUREUSE DANS SON ARGUMENTATION. »

Répondre
 
10.10.2014 à 09h21

« Je ne sais pas si elle a réussi à rassurer les industriels, pas moi en tout cas. Voilà déjà 3 ans que le médicament de ville participe plus que de raison aux économies (ce que je veux bien accepter Lire la suite

Répondre
 
09.10.2014 à 22h21

« Bon, interviewée sur France 2, MST ne savait pas parait il, que les industries de la cigarette contribuent pour des millions d'euros au budget de l'état et ont produit à son endroit une étude étab Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

AMP : le CCNE se prononce en faveur d'une ouverture à toutes les femmes

ccne

Il était très attendu depuis plusieurs années, et l'attente devenait encore plus pressante depuis l'engagement du président Emmanuel Macron... Commenter

Un généraliste jugé par l'Ordre pour des propos discriminatoires et eugénistes contre les handicapés

Hippocrate

Jugé samedi 24 juin par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Basse-Normandie, un généraliste de Cherbourg risque la... 2

Pour le CNGE, « l’obligation vaccinale est une réponse simpliste et inadaptée »

À la suite de la possibilité envisagée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’étendre temporaire l’obligation vaccinale à tous les vacc... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter