À l’initiative de médecins, une société de courtage veut secouer le monde des complémentaires

À l’initiative de médecins, une société de courtage veut secouer le monde des complémentaires

06.10.2014
  • 1412608061551522_IMG_137898_HR.jpg

    À l’initiative de médecins, une société de courtage veut secouer le monde des complémentaires

En projet depuis deux ans, une nouvelle offre de courtage en complémentaire santé baptisée La médecine libre (LML) a vu officiellement le jour ce lundi. La société de courtage d’assurance basée à Paris présente l’originalité d’avoir été initiée par des praticiens dans la foulée du mouvement des « médecins pigeons ». Ce groupe de praticiens avait vivement protesté en octobre 2012 contre les réseaux de soins mutualistes et l’avenant n°8 encadrant les dépassements d’honoraires.

« De ces réflexions et échanges est née l’idée de créer une nouvelle assurance santé qui offrirait des garanties permettant aux soignants de réaliser des soins de qualité à un prix juste et raisonnable, et aux patients d’être bien couverts, sans surcoût, en limitant au maximum le reste à charge », annonce La médecine libre sur son site. Elle se revendique « apolitique, sans couleur syndicale » et sans appartenance à un groupe financier.

Deux types de contrats

LML se présente comme une société par actions simplifiées dont les fonds propres s’élèvent à 900 000 euros issus de deux levées réalisées auprès de 47 actionnaires indépendants - professionnels de santé et patients.

La complémentaire propose la souscription en ligne de deux offres de contrat (avec ou sans prise en charge des dépassements d’honoraires) dont le tarif est élaboré en fonction « de l’âge du lieu de résidence et du régime d’affiliation de l’assuré », explique Renaud Pellet, directeur du développement de la LML.

L’offre de base couvre le remboursement du ticket modérateur, des médicaments remboursables (toutes vignettes) et de l’audioprothèse jusqu’à 800 euros de remboursement. Une offre renforcée permet le remboursement des compléments d’honoraires (jusqu’à 400 % du tarif Sécu pour les consultations, jusqu’à 300 % à l’hôpital), et un forfait de 1 200 euros pour l’audioprothèse.

Deux options complémentaires (pour le dentaire et l’optique) sont proposées. Pour un homme travailleur non salarié de 44 ans vivant à Paris, le contrat de base (comprenant les deux options) est de 46 euros par mois tandis que l’offre renforcée atteint 100 euros par mois.

Avance de frais

La LML entend se démarquer de l’offre des complémentaires en simplifiant la lisibilité des contrats. Elle s’oppose à la création de réseaux fermés de professionnels et affirme, dans sa plaquette de présentation, que ses frais de gestion n’excéderont pas 15 % de son chiffres d’affaires.

L’accent serait mis sur la prévention puisque la mutuelle prendra intégralement en charge 2 consultations généralistes par an et par assuré d’un montant de 40 euros.

La LML instaure le tiers payant intégral (part obligatoire et complémentaire) en mettant à disposition de ses adhérents une carte de paiement à débit différé pour régler leurs dépenses de santé. Cette carte Avance Santé, fonctionne déjà sur les terminaux de paiement des professionnels de santé. Le montant de la prestation n’est débité sur le compte du patient qu’une fois remboursé par l’assurance-maladie et la complémentaire.

La société de courtage espère atteindre les 1 000 adhérents d’ici à la fin de l’année, essentiellement des professionnels de santé dans un premier temps. Elle prévoit de monter en puissance dans les deux prochaines années. Il lui faudrait 30 000 adhérents pour équilibrer ses comptes. Une cible que la LML ambitionne d’atteindre dans le courant de 2015.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
07.10.2014 à 18h31

« L'offre renforcée à 100 Euros ? Soit la médecine (néo-)libérale pour les riches ? L'avenir, quoi ??? »

Répondre
 
07.10.2014 à 15h29

« 2 consultations généraliste pour 40 euro????
Chacune ?? »

Répondre
 
07.10.2014 à 15h21

« La présentation de cette nouvelle mutuelle est imprécise.
Ce serait plus correct de faire lire ce mail à cette nouvelle mutuelle dont le but est bien différent des autres mutuelles qui veulent avan Lire la suite

Répondre
 
06.10.2014 à 23h37

« Il y a incohérence entre médecine libre et tiers payant intégral... que deviennent les dépassements ? »

Répondre
 
06.10.2014 à 21h26

« Personnellement ce que je ne trouve pas très clair car non expliqué sur aucun site d'info concernant cette société de courtage, c'est en pratique et concrètement comment est payé le praticien... J'a Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La FHF pousse un nouveau cri d'alarme sur la situation budgétaire des hôpitaux

valletoux

Ce n'est pas la première fois cette année que la Fédération hospitalière de France (FHF) appelle le gouvernement à desserrer l'étau... Commenter

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter