Temps de travail : les internes de médecine générale s’impatientent

Temps de travail : les internes de médecine générale s’impatientent

30.09.2014
  • 1412089824549549_IMG_137380_HR.jpg

L’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) dénonce le fait que la France tarde à se mettre en conformité avec le droit européen pour la réglementation du temps de travail hebdomadaire des internes. « 466 jours se sont écoulés depuis l’envoi à la France de sa mise en demeure par l’Union européenne le 20 juin 2013, a calculé le syndicat. Soit 66 semaines révolues depuis le premier avertissement. » « Le dossier du temps de travail des internes est aujourd’hui au point mort et la réunion qui devait avoir lieu le 30 septembre n’a jamais été confirmée », poursuit l’ISNAR-IMG, qui dénonce « l’attentisme du ministère de la Santé ».

En 2013, la France avait été mise en demeure de se conformer au droit européen, qui impose un temps de travail hebdomadaire de 48 heures maximum. Mais selon une enquête nationale de l’Intersyndicat national des internes (ISNI) réalisée en 2012, les internes français travaillent en moyenne 60 heures par semaine.

Pas de consensus

Le ministère de la Santé a certes proposé de réduire de 11 à 10 demi-journées par semaine les obligations de service (huit au titre de la formation pratique et théorique, deux pour la formation universitaire en moyenne sur le trimestre), toute demi-journée travaillée au-delà donnant droit à récupération.

Mais ce projet ne donne pas satisfaction aux futurs médecins. L’ISNI, de son côté, lui reproche de ne pas comptabiliser comme temps de travail toutes les obligations de service. Le syndicat veut transformer le samedi matin en garde, donner la possibilité aux internes de travailler trois demi-journées rémunérées en plus, sanctionner les établissements récalcitrants.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
02.10.2014 à 23h15

« Çà va buller ! Perrier c'est fou ! »

Répondre
 
01.10.2014 à 06h33

« Mes pauvres petits minous.... Une formation payée et en plus il faut travailler ! Votre attitude n'honore pas votre titre galvaudé d'interne. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter