Marisol Touraine met le paquet (neutre) pour réduire de 10 % en 5 ans le nombre de fumeurs

Marisol Touraine met le paquet (neutre) pour réduire de 10 % en 5 ans le nombre de fumeurs

25.09.2014
  • 1411658825548270_IMG_136978_HR.jpg

La ministre de la Santé Marisol Touraine a présenté ce 25 septembre le Programme national de réduction du tabagisme (PNRT), qui se veut un combat sur tous les fronts. « 73 000 personnes meurent chaque année, c’est un fumeur sur deux ; 30 % des Français sont des fumeurs réguliers. Le tabagisme n’est pas une fatalité, mais il n’y a pas de mesure miracle », a déclaré Marisol Touraine.

Elle propose donc une « stratégie coordonnée » avec des objectifs chiffrés : réduction de 10 % du nombre de fumeurs d’ici 5 ans, descendre sous la barre des 20 % de fumeurs dans dix ans (comme en Grande-Bretagne) et 95 % de jeunes non-fumeurs dans 20 ans.

Protection des jeunes

La mesure phare du PNRT, plus ambitieux que le plan anti-tabac annoncé en 2013, est l’adoption du paquet neutre, déjà sur le marché australien depuis 2 ans. Tous les emballages seront standardisés (mêmes forme, taille, couleur, typographie) et porteront des avertissements sanitaires (images et textes). La marque sera présente sur la partie inférieure. Le paquet neutre « améliore l’efficacité des avertissements sanitaires, il réduit la désinformation des consommateurs sur la dangerosité des cigarettes, il annihile l’attractivité du packaging et de la marque », a expliqué Marisol Touraine. La mesure sera introduite par amendement au projet de loi de santé qui devrait être voté mi-2015, pour une entrée en vigueur début 2016.

Toujours pour dissuader les jeunes de fumer, la publicité pour les produits des tabacs sera interdite dans les lieux de vente, ainsi que les arômes, y compris le menthol, à partir de 2020 comme le veut la réglementation européenne.

Le PNRT comprend aussi l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans, qui sera intégrée dans le projet de la loi de santé. Les contrevenants s’exposent à des amendes similaires à celles qui s’appliquent en cas d’infraction à l’interdiction de fumer dans les lieux publics (68 euros), a précisé la ministre.

Interdiction du vapotage dans les lieux pour enfants et au travail

Les espaces publics de jeux pour enfants seront aussi des espaces où la cigarette sera interdite.

Quant au vapotage, « c’est bon à prendre pour arrêter de fumer, mais cela ne doit pas être une porte d’entrée au tabagisme pour les jeunes », a déclaré Marisol Touraine.

La publicité pour les cigarettes électroniques sera limitée (par une circulaire signée ce jour) puis interdite définitivement le 20 mai 2016 sauf dans les lieux de vente, et vapoter ne sera plus autorisé dans les espaces accueillant les enfants, les transports collectifs, et les lieux de travail.

Aide au sevrage inscrite dans la ROSP

Une deuxième batterie de mesures est destinée à aider les fumeurs à arrêter de fumer. Une campagne d’information de l’INPES sera diffusée du 26 septembre au 22 octobre. Le forfait de sevrage tabagique passera de 50 à 150 euros pour les jeunes de 20 à 30 ans (au lieu de 20 à 25 ans aujourd’hui), les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire, et les patients atteints de cancer.

Le rôle préventif des médecins traitants est renforcé en intégrant dans la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) des items relatifs à la réduction du tabagisme. « Plus de la moitié des fumeurs réguliers déclarent avoir envie d’arrêter de fumer. Mais ils ne reçoivent pas systématiquement de conseils de la part des médecins », a déploré Marisol Touraine.

Enfin un dernier volet cible l’industrie du tabac, avec la création d’un fonds dédié aux actions de lutte contre le tabagisme abondé par les industriels, le lancement d’un site Internet sur la transparence des activités de lobbying et de communication des cigarettiers, à l’instar de ce qui existe pour les laboratoires pharmaceutiques, et un futur plan d’actions interministériel contre le commerce illicite de tabac.

Unanimité

Le PRNT a été salué par une très grande majorité des acteurs. « Ce plan associe les mesures les plus efficaces ; on sent une volonté politique et pas seulement un affichage » a réagi auprès du « Quotidien » Albert Hirsch, de la Ligue contre le Cancer.

Le Pr Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) nuance son enthousiasme au sujet de l’interdiction partielle du vapotage : « Je préférerais savoir où sont les limites claires, avec une interdiction globale du vapotage dans les lieux publics » explique-t-il. Il salue néanmoins un « vrai plan » que ne ternit pas l’absence d’une hausse brutale du prix des cigarettes - Marisol Touraine n’a indiqué qu’une augmentation classique des prix au 1er janvier 2015 : « Les ventes de cigarettes ont encore baissé de 7 % ce premier semestre 2014. Quand s’arrêtera cette diminution, il sera temps d’instaurer une hausse brutale des prix » a-t-il expliqué.

Yves Bur, président de l’Alliance contre le tabac, se félicite de la contribution de l’industrie du tabac à la prévention : « Les cigarettiers doivent payer une taxe à la hauteur de leurs dégâts, entre 20 et 40 millions d’euros », a-t-il commenté, en qualifiant le plan d’« audacieux, courageux, global ».

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
26.09.2014 à 01h50

« On a bien compris qu'on aurait droit qu'à des mesures qui coûtent pas cher, mais ça ne marche pas ces conneries, on le sait. Et parmi ces bonnes idées, certaines seront même contre productives... »

Répondre
 
25.09.2014 à 19h59

« ROSP = BEURK !!! »

Répondre
 
25.09.2014 à 19h58

« Qu'est-ce qu'elle en sait, Marifolle, qu'on ne conseille pas nos patients ?? Elle a vu ça dans un pseudo sondage du CISS, sans doute... »

Répondre
 
25.09.2014 à 17h13

« Tout se contourne, la loi du Français ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mutuelles, réseaux de soins : le Dr Accoyer accuse Richard Ferrand de conflit d'intérêts et essuie les critiques d'En Marche !

Benjamin Griveaux, porte-parole d'En marche ! et candidat aux législatives, a dénoncé dimanche « des mensonges » après les accusations de... Commenter

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter