AP-HP notée « AA » : comment Standard & Poor’s jauge le premier hôpital français

AP-HP notée « AA » : comment Standard & Poor’s jauge le premier hôpital français

19.09.2014

L’agence de notation américaine Standard & Poor’s publie son rapport d’analyse sur l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), deux mois après avoir reconduit la note AA attribuée au premier CHU français (voir l'intégralité du rapport d'analyse ci-dessous).

Standard & Poor’s a pour habitude de décerner la même note à l’AP-HP et à la République française, considérant qu’en cas de force majeure, l’État français interviendrait forcément pour sauver les hôpitaux parisiens de la faillite. La probabilité de soutien de l’État est ainsi qualifiée de « quasi certaine ». L’agence relève en outre que le contrôle de l’État et de l’ARS sur l’AP-HP s’est renforcé ces dernières années : « L’État dispose d’un droit de veto sur les principales décisions financières de l’AP-HP ».

La performance médicale est scrutée au même titre que le bilan financier

« Aucune perspective de privatisation » ne se profile, ajoutent les analystes financiers, qui ont examiné à la loupe les comptes de l’établissement public de santé. La situation globale est jugée à peu près stable, en dépit d’une dette s’élevant à 2,26 milliards d’euros. La stratégie d’emprunt de l’AP-HP est ainsi qualifiée d’« active et prudente », et l’accès au marché obligataire, d’« excellent ».

L’activité de soins et la performance médicale sont également prises en compte dans le calcul de la note. Standard & Poor’s table à ce titre sur une croissance de l’activité dans les années à venir (+1,5 % par an), ainsi que sur une amélioration du codage.

La notation d’un établissement (public ou privé) se fait à la demande de ce dernier. Elle permet à la structure de rassurer les investisseurs potentiels, qui peuvent ainsi comparer sa santé financière à celle d’autres structures. Un sésame indispensable pour accéder au marché obligataire.

L’AP-HP, notée AA depuis novembre 2013, était notée AA+ en 2012, et AAA en 2011.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 19

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter