97 % des médecins libéraux mécontents de la politique de santé, selon une enquête

97 % des médecins libéraux mécontents de la politique de santé, selon une enquête

19.09.2014
  • 1411130555546073_IMG_136324_HR.jpg

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a dévoilé une enquête* choc sur la politique de santé et la place des médecins libéraux en France, ce vendredi à Marseille, lors de son congrès national.

L’étude révèle que 97 % des médecins libéraux ne sont pas satisfaits de la politique de santé du gouvernement. 61 % se disent même « très mécontents ». « L’axe donné à la prochaine loi Touraine, qui oscille entre étatiste et liberticide, ne convainc pas, sans surprises, les médecins libéraux », commente le SML, « farouchement opposé » au projet de loi porté par la ministre de la Santé.

Autre chiffre marquant, 65 % des Français ne semblent pas plus satisfaits que les professionnels sur les choix du gouvernement en matière de santé.

Le tiers payant généralisé divise patients et médecins

Interrogés sur la mise en place du tiers payant généralisé, les Français y sont favorables à 66 %. Opposé à la mesure (bien que favorable au tiers payant dit social), le SML interprète ce pourcentage comme un « bon signal » envoyé par les patients, qui relève d’une « prise de conscience sur le geste médical ».

Ce « signal de gratuité entraînerait une augmentation du nombre d’actes au détriment des dépenses des pouvoirs publics », croit savoir le syndicat.

Les médecins sondés appuient la position politique du SML : ils sont 95 % à rejeter la mesure phare du projet de loi de santé de Marisol Touraine.

Un médecin sur deux croit au DMP

L’enquête s’intéresse également à la mise en place du dossier médical partagé (DMP), plébiscité par les patients – et privilégié par la ministre de la Santé. Pour 66 % d’entre eux, le dispositif ne constitue pas une menace à leur vie privée. Ils s’accordent à dire à 90 % que le DMP « facilitera le travail des professionnels de santé ».

Un brin plus sceptiques, les médecins ne sont que 56 % à envisager le DMP comme une aide au quotidien. Ils reconnaissent toutefois à 63 % que l’outil permettra une meilleure prise en charge des patients.

Assouplir le système du médecin traitant

La mise en place du médecin traitant est source de critiques unanimes. 73 % des patients jugent que le système devrait être « assoupli », notamment pour ce qui est de la consultation de certains spécialistes, qui s’avère « contraignante » pour 70 % des personnes interrogées. Huit médecins sur dix (81 %) attendent également plus de souplesse. Les médecins spécialistes de secteur II sont les plus incisifs sur la question : près de neuf sur dix sont en faveur d’un dispositif plus flexible.

Enfin, 89 % des Français estiment enfin qu’il est important de « développer et encourager » les actions de prévention (dépistage, veille sanitaire, médecine scolaire) pour réduire les dépenses de santé publique. Les médecins partagent cette opinion à 86 %.

*Échantillons de 1 068 Français représentatifs de la population, selon la méthode des quotas, et de 1 330 médecins libéraux interrogés en ligne, selon des quotas de sexe, âge et secteur. OpinionWay a réalisé cette enquête du 21 août au 2 septembre 2014.

Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 33 Commentaires
 
24.09.2014 à 23h28

« Bonsoir,


Je me suis inscrit à ce forum juste pour indiquer qu'il existe une seule façon d'agir pour protester et obtenir de l'écoute de la part des tutelles (je ne parle plus de considération ) : Lire la suite

Répondre
 
22.09.2014 à 14h01

« C'est quoi ces statistiques .... 97% !!! manipulations démagogie imbécilité, etc... Un peu de réflexions et Arrêtons de nous faire manipuler !!! »

Répondre
 
22.09.2014 à 10h24

« Mis à part le déconventionnement volontaire et massif des médécins, je ne vois pas quelle arme avons nous pour nous défendre. »

Répondre
 
21.09.2014 à 17h17

« Le médecin traitant était, avant tout, une idée de technocrate, pour "tracer", grâce à l'informatique, des filières "contrôlables"et...
Il est beaucoup plus sain de laisser les gens consulter qui il Lire la suite

Répondre
 
21.09.2014 à 12h00

« La gauche ne nous a jamais satisfait, et on se plaint, laissons les dans la m""""", et on verra bien, j'en ai marre de supporter l'impossible. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter