420 médecins français signent un manifeste pour l’accès universel à la contraception et à l’avortement

420 médecins français signent un manifeste pour l’accès universel à la contraception et à l’avortement

18.09.2014
  • 1411054645545912_IMG_136295_HR.jpg

L’organisation non gouvernementale Médecin du Monde a lancé jeudi matin un manifeste pour un accès universel à la contraception et à l’avortement libre et gratuit. Signé par 420 médecins français, cette déclaration baptisée « Names not numbers » a été publiée dans « Le Nouvel Observateur », et est promu en France par trois associations : Médecin du Monde, le Planning Familial et Équilibre et Population.

Plus de 20 millions d’IVG dangereuses chaque année dans le monde

Les auteurs du manifeste rappellent que « toutes les dix minutes, une femme meurt des suites d’un avortement à risque » et que, chaque année, « plus de 20 millions de femmes interrompent leur grossesse dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées ».

Ce manifeste fait écho à celui des 370 médecins qui, en 1973, s’étaient accusés d’avoir pratiqué l’IVG alors interdite par la loi. Les auteurs du texte publié aujourd’hui écrivent vouloir que « la contraception soit à la portée de tous et que l’avortement soit libre, la décision appartenant entièrement à la femme » et ce « partout dans le monde ».

Marisol Touraine promet d’agir à l’international

Les représentants de Médecin du Monde, du Planning Familial et d’Équilibre et Population ont par ailleurs été reçus ce matin par la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Marisol Touraine et par Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des droits des femmes.

La ministre a promis qu’elle veillera à ce que « les droits sexuels et reproductifs et l’accès à un avortement sûr et légal soient mieux pris en compte dans l’agenda international. La France y travaillera activement, en s’assurant qu’ils figurent parmi les suites du programme d’action du Caire post-2014 et dans l’agenda pour le développement post-2015 ».

Plusieurs rendez-vous mondiaux

La 69e Assemblée générale des Nations Unies qui se réunira le 22 septembre à New York doit justement dresser le bilan de 20 ans d’action pour les droits à la santé sexuelle et reproductive. Par ailleurs, la journée mondiale de la contraception doit se tenir le 26 septembre, tandis qu’une journée internationale pour les dépénalisations de l’avortement est prévue le 28 septembre.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
19.09.2014 à 10h25

« Bravo pour cette action.
Merci Mme TESSON-MILLET. »

Répondre
 
18.09.2014 à 20h23

« Médecins du Monde déçoit beaucoup ... Dont acte ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter