Vente de médicaments à l’unité : Touraine annonce le début de l’expérimentation la semaine prochaine

Vente de médicaments à l’unité : Touraine annonce le début de l’expérimentation la semaine prochaine

12.09.2014
  • 1410531862543941_IMG_135771_HR.jpg

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce vendredi matin la publication « la semaine prochaine » du décret lançant l’expérimentation de la vente de médicaments à l’unité, lors d’un déplacement dans l’officine de la présidente de l’Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot, dans le 18e arrondissement de Paris.

Prévu dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014, ce décret ouvre la possibilité pour une centaine de pharmacies volontaires de 4 régions, l’Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Lorraine et Limousin, de délivrer des antibiotiques à l’unité pendant un an.

Devant les caméras, la ministre de la Santé est arrivée avec l’ordonnance d’un médecin généraliste lui prescrivant une prise d’amoxicilline d’un gramme toutes les 8 heures, soit trois grammes par jour pendant 7 jours. Elle s’est vu délivrer une boîte entière de 14 comprimés (comprenant une notice), plus 7 comprimés dans un conditionnement sur mesure, réalisée par la préparatrice en pharmacie. Elle a aussi signé la lettre de consentement qui sera envoyée à l’INSERM, chargé d’évaluer l’expérimentation dans un an.

Si elle s’avère probante, l’initiative pourrait être généralisée sur tout le territoire, mais aussi étendue à d’autres classes de médicaments. Aujourd’hui, à peine une dizaine d’antibiotiques figurent sur la liste diffusée aux pharmaciens (amoxicilline, céfuroxime, cefpodoxime, clarithromycine, etc.).

La vente à l’unité est une réponse à « la surconsommation de médicaments et un moyen de lutte contre l’antibiorésistance », a déclaré Marisol Touraine. « C’est aussi un moyen de maîtriser la dépense et de ne consommer que ce dont on a besoin », a-t-elle ajouté.

Pharmacie du XXIsiècle : individualisée, et personnalisée

La présidente de l’Ordre des pharmaciens a apporté son soutien à l’expérimentation du sur-mesure. « La pharmacie du XXIsiècle doit être individualisée et personnalisée », a-t-elle dit, en s’opposant à tout « consumérisme de masse » de médicaments – et donc, à leur vente en grande surface prévue dans le projet de loi "croissance et pouvoir d’achat".

Isabelle Adenot a indiqué qu’un forfait était prévu pour les 75 pharmacies expérimentatrices (d’au moins 500 euros, lit-on sur le site de l’ARS Ile-de-France) et pour les 25 dites « témoins », qui vont délivrer la boîte de façon habituelle.

« Nous avons réorganisé notre espace selon les recommandations de l’INSERM et du ministère de la Santé. Cela nécessite un peu plus de temps de travail, pour délivrer des conseils, et recueillir le consentement, mais c’est un "plus" pour la santé publique », a indiqué la présidente de l’Ordre des pharmaciens.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
15.09.2014 à 18h34

« Va-t-il y avoir une surfacturation liée à la préparation des sachets ?! »

Répondre
 
15.09.2014 à 16h15

« Il me semble que ce système existait déjà aux Pays-Bas, plus faible consommateur de médicaments des pays industrialisés.
En post-opératoire, un parent habitant dans ce pays se voyait délivrer un fla Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 14.09.2014 à 23h56

« Tout de même! Il faut donc rappeler que l'antibioresistance est surtout due à l'administration animale systématique qui représente plus de 50% de la consommation.
De plus, l'utilisation trop rapide Lire la suite

Répondre
 
13.09.2014 à 12h00

« Il va certainement y avoir des soucis pour les prescriptions chez les personnes âgées, jeunes dépendants, anxiolytiques et antidépresseurs et autres, une boîte minimise l'importance de la thérapeuti Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 27

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter