Immunothérapie par BCG en rupture de stock, l’ANSM se veut rassurante

Immunothérapie par BCG en rupture de stock, l’ANSM se veut rassurante

09.09.2014
  • 1410271977542582_IMG_135391_HR.jpg

Face aux ruptures de stock des spécialités disponibles pour une immunothérapie par BCG, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Association Française d’Urologie (AFU) travaillent en concertation pour permettre la continuité des soins des patients atteints de cancer de la vessie, dans les meilleures conditions.

Problèmes industriels

En attendant la remise à disposition de BCG intravésical en quantités suffisantes, des recommandations temporaires sont formulées par l’ANSM et l’AFU à destination des urologues et des oncologues, adaptées à la situation actuelle (BCG disponible en quantités limitées) et aussi dans l’éventualité d’une rupture de stock complète.

La spécialité pharmaceutique Immucyst 81mg, poudre pour suspension intra-vésicale est en rupture de stock depuis mai 2012 à la suite de problèmes industriels. Les autres spécialités disponibles pour une immunothérapie par BCG en instillation intravésicale, BCG-Medac et OncoTICE (cette dernière faisant l’objet d’une autorisation d’importation depuis octobre 2012 afin de pallier l’indisponibilité d’Immucyst), rencontrent elles aussi des difficultés temporaires d’approvisionnement.

Dr A.T.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
09.09.2014 à 23h18

« Comme toutes les entreprises, les labo subissent la crise et réduisent donc leurs stocks. Ce travail en flux de plus en plus tendu provoqué parfois des ruptures.
Mais la raison principale est de ch Lire la suite

Répondre
 
10.09.2014 à 13h41

« Merci pour votre explication. C'est effrayant. »

Répondre
 
09.09.2014 à 21h00

« L'ANSM peut toujours rassurer, c'est scandaleux. Pourquoi toutes ces ruptures de stock qui n'existaient pas il y a encore peu d'années ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 2

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

« Le médecin est le premier vecteur d'information sur la vaccination, avant Internet », selon Santé publique France

vaccin

Santé publique France (SPF) publie dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (« BEH ») la partie de l'enquête Baromètre santé 2016... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter