L’obésité ne diminue pas aux États-Unis, les inégalités persistent

L’obésité ne diminue pas aux États-Unis, les inégalités persistent

05.09.2014
  • 1409931110541816_IMG_135189_HR.jpg

    L’obésité ne diminue pas aux États-Unis, les inégalités persistent

Le taux d’obésité chez les adultes américains n’a diminué dans aucun État en 2013, alerte le rapport annuel de l’organisation « Trust for America’s Health » (TFAH), rédigé en collaboration avec le Robert Wood Johnson Foundation. Il a augmenté dans 6 États : Alaska, Delaware, Idaho, New Jersey, Tennessee, et Wyoming. L’épidémie d’obésité tend à ralentir (en 2005, les taux avaient augmenté dans tous les États sauf un), mais elle reste très préoccupante.

Les taux d’obésité dépassent pour la première fois 35 % dans 2 États, Mississippi et West Virginia, ils avoisinent 30 % dans 20 États, et ne sont nulle part sous la barre des 21 % - Le Colorado ayant le plus faible taux à21,3 %. En France, il est de 12,5 % selon un rapport de l’OCDE (2014).

Quelque 6 % des adultes souffrent d’obésité sévère ; un chiffre qui a quadruplé au cours des 30 dernières années. L’Américain moyen pèse 11 kg de plus qu’en 1960.

« L’obésité en Amérique est à un carrefour critique. Les taux d’obésité sont intolérablement élevés et les disparités profondément inquiétantes », a déclaré Jeffrey Levi, directeur du TFAH.

Quelques progrès chez les enfants

Entre 2008 et 2011, 18 États ont observé une diminution des taux d’obésité chez les enfants issues de familles à bas revenu. Néanmoins, près d’un enfant sur trois entre 2 et 19 ans est en surpoids ou obèse, une proportion qui reste stable depuis 10 ans. Plus d’un enfant sur 10 devient obèse entre 2 et 5 ans et 5 % de la tranche des 6-11 ans pâtit d’obésité sévère.

Le rapport met en lumière de grandes disparités géographiques, financières, ethniques et sociales. Ainsi, les taux d’obésité sont plus élevés dans le Sud qui regroupe 9 des 10 premiers États du classement.

L’obésité touche plus les Afro-Américains (taux moyen de 47,8 %), les Hispaniques (42,5 %), que les Blancs (32,6 %) ; Plus de 33 % des adultes qui gagnent moins de 15 000 dollars par an sont obèses, contre 25,4 % de ceux qui gagnent plus de 50 000 dollars.

Ces inégalités se retrouvent chez les enfants : les taux d’obésité sont de 22,4 % chez les Hispaniques, de 20,2 % chez les Afro-Américains, et de 14,1 % chez les Blancs.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
rosp

ROSP, forfait structure, consultations complexes : qui et combien en 2018 ?

Les médecins libéraux peinent souvent à se retrouver dans les évolutions conventionnelles des dernières années qui se sont traduites par une diversification et une complexification de leur rémunération, à la faveur notamment des... 1

Le livre choc du Pr Jean ChazalRugby : la mort au pied des poteaux

" Ce rugby qui tue " par le Pr Jean Chazal

2018, annus horribilis du rugby français : en une saison 4 joueurs décèdent suite à un violent contact sur un terrain de rugby. Louis... 5

Urgences : 186 services en grève, Buzyn chahutée à l'hôpital de La Rochelle

buzyn la rochelle

Mobilisés depuis plus de quatre mois, les urgentistes en grève ne comptent pas relâcher la pression cet été. Le collectif de paramédicaux... 2

« Bébés sans bras » : moins de cas groupés que prévu, selon le comité d’experts scientifiques

agénésie

C’est par un rapport de 250 pages que le comité d’experts scientifiques mandaté par la Direction générale de la santé a rendu son avis sur... 1

« Enseigner l'homéopathie serait une façon de la cautionner... », explique le doyen de la fac de médecine de Lille

gosset

La faculté de médecine de Lille a décidé d'abandonner définitivement son DU d'homéopathie. Le Pr Didier Gosset, doyen, s'en explique au «... 131

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter