Le premier hôpital transfrontalier d’Europe inauguré dans les Pyrénées

Le premier hôpital transfrontalier d’Europe inauguré dans les Pyrénées

05.09.2014

Le premier hôpital transfrontalier d’Europe s’apprête à ouvrir ses portes aux patients espagnols et français, à Puigcerdà (Espagne), ville catalane de 10 000 habitants située sur le plateau montagneux de la Cerdagne, au cœur des Pyrénées.

Inauguré ce vendredi, l’hôpital transfrontalier de Cerdagne devrait accueillir ses premiers patients « dans le courant du mois de septembre », a annoncé l’agence régionale de santé (ARS) Languedoc-Roussillon.

Situé à deux kilomètres de la frontière avec les Pyrénées-Orientales et à 15 kilomètres de la très fréquentée station de ski de Font-Romeu, l’établissement a une capacité de 64 lits. Il a pour vocation de fournir des soins médicaux aux 33 000 habitants du cru. Mais la région peut connaître des pointes d’affluence de plus de 150 000 touristes.

Équipe médicale franco-espagnole

Originalité de l’hôpital, les équipes seront de cultures française et catalane, afin de s’adresser dans leur langue aux patients des deux pays. Les médecins pourront pratiquer des opérations en urgence et des accouchements. L’établissement est également doté de six salles d’imagerie médicale, avec IRM et scanner.

L’ouverture de l’hôpital transfrontalier était initialement prévue pour 2007 puis annoncée pour 2012. Les travaux n’ont réellement débuté qu’en 2009.

L’établissement est régi par le cadre juridique du Groupement européen de coopération territoriale-Hôpital de Cerdagne (GECT-HC). La directrice de l’ARS, le Dr Martine Aoustin, en est la présidente et le ministre de la Santé de la Généralité de Catalogne, le Dr Boi Ruiz, le vice-président.

La construction de l’établissement (31 millions d’euros) a été financée à 60 % par l’Europe. Le reste du budget est assuré par la France et l’Espagne, respectivement à hauteur de 40 % et 60 %.

L’établissement est pourvu d’un réseau informatique qui, à terme, devrait permettre le partage de données de santé avec les hôpitaux de Perpignan et Thuir, deux cliniques (Saint-Pierre et la Fondation hôpital privé de Puigcerdà), deux groupements de coopération sanitaire (GCS) spécialisés en pédiatrie, gériatrie et réadaptation fonctionnelle et la vingtaine de médecins généralistes libéraux du territoire.

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
06.09.2014 à 11h55

« C'est très bien et cela devrait se développer dans touts les zones frontalières. Cela existe déjà dans le Nord sans tambour ni trompettes par exemple la ZOAST ( zone organisée d'accès aux soins tr Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter