Le MEDEF mise sur la santé pour doper la croissance

Le MEDEF mise sur la santé pour doper la croissance

28.08.2014
  • 1409236015539633_IMG_134670_HR.jpg

L’université d’été du MEDEF, qui se termine ce jeudi soir, met la santé à l’honneur cette année. Des tables rondes abordent l’innovation, la médecine personnalisée, la santé connectée. Des stands présentent les dernières innovations du secteur (logiciels, dispositifs médicaux, cabine de télémédecine...).

Le marché de la santé, loin de se résumer au seul médicament, génère croissance et emplois. Le chiffre d’affaires des entreprises de santé françaises s’élève à 60 milliards d’euros.

Le MEDEF se dit convaincu du fort potentiel présenté par le secteur santé, y compris à l’international. Les entreprises françaises lorgnent du côté des pays en voie de développement. Sanofi et Orange, à titre d’exemple, ont lancé en Afrique un programme de suivi personnalisé du diabète grâce au téléphone portable.

Pour un écosystème favorable

Mais la croissance, malgré la révolution numérique, source d’innovations dites « de rupture », reste fragile.

Geoffroy Roux-de-Bézieux, vice-président du MEDEF, attend un soutien plus ferme de la politique gouvernementale : « L’économie française est mauvaise mais la capacité entrepreneuriale se maintient, Manuel Valls l’a dit [lors de son discours au MEDEF]. On ne demande pas au gouvernement d’innover à notre place. Tout ce qu’on demande, c’est un écosystème qui permette aux entreprises de se développer. »

Christian Lajoux, président du comité santé du MEDEF et ex-président de Sanofi, complète : « On attend un dialogue entre les autorités et l’industrie. Le projet de loi [santé de Marisol Touraine, NDLR] ignore ce que peuvent apporter les industriels ». Gabrielle Gauthey, présidente de la commission innovation du MEDEF, exprime pour sa part une forte attente sur les achats publics innovants. « La Suède, championne d’Europe, achète beaucoup de produits publics innovants. Il se lève 10 milliards d’euros sur l’innovation aux États-Unis. En France, c’est un milliard. »

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
29.08.2014 à 11h34

« Allons bon on compte sur nous! ouh là là, il y en a qui doivent aller voir un ophtalmo ils se sont trompés de ligne et de pays!
C'est normal ils ont dû inverser les dossiers avec ce remaniement! »

Répondre
 
29.08.2014 à 11h55

« Mais non, mais non ! Avec les réseaux de soins puis les maisons disciplinaires, un jour prochain on va nous changer la loi et en permettre le rachat par les assureurs et autres requins (idem pour le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter