Vente de médicaments à l’unité : appel aux pharmaciens pour lancer les expérimentations

Vente de médicaments à l’unité : appel aux pharmaciens pour lancer les expérimentations

25.08.2014
  • 1408971666539119_IMG_134517_HR.jpg

    Vente de médicaments à l’unité : appel aux pharmaciens pour lancer les expérimentations

Quatre régions viennent de lancer un appel aux pharmaciens pour expérimenter la vente à l’unité de certains antibiotiques avec pour objectif d’obtenir des économies pour la Sécurité sociale et lutter contre la mauvaise utilisation des médicaments.

Les agences régionales de santé (ARS) d’Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Lorraine et Limousin ont été désignées par le ministère des Affaires sociales pour recruter des volontaires.

Les candidats ont jusqu’au 8 septembre pour se manifester, le délai étant fixé au 31 août pour la région PACA.

1,5 kg de médicaments dans les armoires

L’idée avait été lancée en septembre 2013 par Marisol Touraine, lors de la présentation du budget de la Sécurité sociale. « Il y a un certain nombre de pays où l’on vous donne exactement le nombre de pilules ou de cachets dont vous avez besoin », avait-elle souligné, assurant que cette pratique permettait d’éviter « qu’on se retrouve avec des armoires à pharmacie pleines de médicaments qu’on ne consomme pas » ou « mal ».

Selon la ministre de la Santé, chaque Français conserve en moyenne 1,5 kilo de médicaments chez lui.

La mesure est plutôt bien accueillie par l’opinion : 83 % des Français estiment qu’elle peut réduire le gâchis.Toutefois, certains syndicats de pharmaciens se montrent plus réservés, à l’heure où la grogne monte contre le gouvernement qui prévoit de libéraliser leur profession.

Rémunération spécifique

Pour ce premier test, un objectif national de 100 pharmacies a été fixé : 25 sont appelées à être « témoins », c’est-à-dire qu’elles continueront à délivrer des boîtes, et 75 dites « expérimentatrices » vendront seulement le nombre de pilules nécessaires à la durée exacte du traitement.

Les patients devront également donner leur accord en remplissant un formulaire. Une rémunération spécifique sera versée aux officines participantes : jusqu’à 1 500 euros par an pour les « expérimentatrices » et jusqu’à 300 euros pour les « témoins ».

L’expérimentation sera ensuite évaluée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), avant une possible généralisation.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
26.08.2014 à 10h45

« Le paracétamol à l'unité.... en supermarché aussi ou juste en pharmacie ???? »

Répondre
 
25.08.2014 à 20h36

« C'est surtout les fabricants qu'il faut stimuler afin que le packaging permette une découpe au ciseau pour des raisons d'hygiène et de facilité de service.
De plus, commencer avec des médicaments co Lire la suite

Répondre
 
25.08.2014 à 21h03

« Mouais. Par ailleurs, des efforts sur le packaging ET le prix me paraît beaucoup à demander aux industriels, faut se mettre à leur place. Qu'auront-ils en contrepartie ? »

Répondre
 
26.08.2014 à 09h23

« Le paracétamol tue plus par an que toutes les pilules de 3ème génération depuis leur mise sur le marché... »

Répondre
 
25.08.2014 à 18h58

« La question n'est pas de délivrer à l'unité mais de prescrire à l'unité »

Répondre
 
25.08.2014 à 21h01

« Mais c'est ce qu'on fait. Tant par jour pendant tant de jours, ça revient à ça. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 13

Violences obstétricales : un collectif d'usagers appelle à la prise de conscience des soignants

maltraitance

Alors que le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes conduit toute une batterie d'auditions préalables à la publication, au... 5

Harcèlement sexuel : le Haut Conseil à l'égalité salue l'annonce du gouvernement d'un projet de loi en 2018

Weinstein

Procès de Pontoise sur le viol d'une mineure de 11 ans que le parquet qualifie « d'atteintes sexuelles », polémique Christine Angot après... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter