À Brouckerque, une expérimentation du DMP sur clé USB fait un flop

À Brouckerque, une expérimentation du DMP sur clé USB fait un flop

30.07.2014
  • 1406709225538871_IMG_134384_HR.jpg

    À Brouckerque, une expérimentation du DMP sur clé USB fait un flop

Ce mercredi 30 juillet, la mairie de Brouckerque (Nord) va prononcer l’avis de décès de deux bornes mort-nées. Elles devaient être les piliers d’une expérimentation de dossier médical sur clé USB, imaginée par le Dr Alain Caron, président de l’Association pour la promotion de l’informatique et de la communication en médecine (APICEM).

L’idée était de permettre aux patients d’avoir leurs données – ou plutôt les courriers des médecins* – à portée de clé USB, et non sur un serveur centralisé. Quant aux médecins, leur exercice en aurait été facilité : « Ils n’auraient pas eu besoin de consulter et d’alimenter le DMP car tous les flux concernant le malade allaient directement au serveur », selon le Dr Caron.

« Nous savions que cela n’allait pas être facile car certaines régions n’ont pas Internet, poursuit le président d’APICEM. Les personnes âgées, qui consultent plusieurs médecins, ne sont pas toujours très à l’aise avec les nouvelles technologies. Il aurait fallu éduquer les patients à gérer leurs données et ne pas les confier à n’importe qui. »

Pour répondre à une partie de ces difficultés, le Dr Caron avait donc pensé à un système de bornes en mairie où les patients viendraient télécharger leurs données cryptées. « Elles devaient être décryptées dès leur passage sur clé USB grâce à un code qui ne pouvait pas être forcé », explique le médecin.

L’expérimentation à Brouckerque aurait été l’occasion de prendre la mesure de potentiels autres risques. « C’est une commune au profil idéal, avec un seul médecin et un député, Jean-Pierre Decool, très favorable au projet » argumente le Dr Caron.

Avis négatif de la CNIL

Malgré l’installation des bornes mi-2013, le concept a capoté avant même d’être expérimenté. Un mauvais timing, explique le Dr Caron. « Nous avons attendu un avis de la CNIL (pourtant pas obligatoire) sur notre capacité à être hébergeur de données de santé agréé ». Rendu mi-décembre, il se révéla négatif.

« Nous avions, selon un amendement introduit dans la loi Fourcade, jusqu’au 31 décembre pour déposer l’expérimentation. Depuis 2014, il n’est plus possibilité d’expérimenter ce DMP sur clé USB ».

Conclusion : les deux bornes, qui ont coûté à Apicem 5 000 euros, n’ont plus de raison d’être. À Brouckerque, le DMP n’a pas dépassé les bornes.

*Apicrypt, la messagerie sécurisée développée par APICEM, recense plus de 50 000 adhérents, et 51,4 millions de courriers échangés depuis un an.

C.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
Raphaël L Médecin ou Interne 19.08.2014 à 09h04

« S'attaquer aux lobbies d'édition informatique-CNIL-HAS-CNAM...Vous n'y pensez pas !? Dans un pays de liberté d'initiatives mortes-nées comme le nôtre ? »

Répondre
 
31.07.2014 à 10h11

« Encore une fois, on cadenasse l'innovation sur le dossier médical numérique. Toute tentative de tester d'autres chemins que le chemin du DMP centralisé et via Internet est tué dans l'œuf avant même Lire la suite

Répondre
 
31.07.2014 à 08h35

« Moralité : Laissons la geek-attitude aux geeks. »

Répondre
 
30.07.2014 à 23h27

« Personnellement j'ai l'essentiel de mon dossier médical sur la clé USB attachée à mon porte-clé, sans recours à l'ADSL Il est lisible immédiatement sur le premier ordinateur venu, pas de risque de Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 22h57

« Quand on a voulu bâtir cette usine à gaz, certains ont fait remarquer
que d'autres (Anglais) y avaient déjà renoncé après de lourds investissements.
Evidemment, avec nous, les Français, on allait vo Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 1

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... Commenter

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter