Un gynécologue du Gard mis en examen pour viols aggravés

Un gynécologue du Gard mis en examen pour viols aggravés

11.07.2014

Un médecin gynécologue d’Alès (Gard) a été mis en examen, jeudi 9 juillet, pour viols aggravés par abus de fonction, a appris « Le Quotidien » auprès du procureur adjoint du tribunal de Nîmes Stéphane Bertrand. Au moins trois patientes auraient porté plainte contre le praticien sexagénaire.

Remis en liberté après sa garde à vue, il a été placé sous contrôle judiciaire « avec interdiction d’exercer la gynécologie, de quitter le territoire, de s’approcher de ses anciennes patientes », précise le procureur adjoint. Exerçant sa profession en cabinet de ville, ce médecin est accusé de viols par une dizaine de patientes. Certains faits sont récents, d’autres sont plus anciens et pourraient, selon Stéphane Bertrand, être prescrits. En France, le délai de prescription pour viol est actuellement de 20 ans – une proposition de loi adoptée en mai par le Sénat prévoit de la porter à 30 ans.

Audience à l’Ordre

En janvier, les pratiques supposées déviantes du médecin avaient fait l’objet d’une audience de la chambre disciplinaire régionale du conseil de l’Ordre des médecins. La décision avait été mise en délibéré. « Cette procédure n’a rien à voir avec celle que nous menons. Les enquêteurs n’ont pas contacté l’Ordre. Les deux enquêtes sont distinctes », précise Stéphane Bertrand.

Certaines patientes reprochent au médecin des gestes et des paroles déplacées sur leurs pratiques sexuelles. « Il a introduit ses doigts dans mon vagin et m’a demandé si c’était agréable, a témoigné l’une d’elles dans « Midi Libre ». Je ne comprends pas ce que vient faire la notion de plaisir dans une consultation gynécologique. J’ai écrit au conseil de l’Ordre. » Une autre a évoqué « des tapes sur les fesses ».

Présumé innocent, le médecin nie catégoriquement les faits. L’instruction judiciaire est menée par la juge Evelyne Martin au tribunal de grande instance de Nîmes.

De notre correspondant Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
11.07.2014 à 19h43

« Et bien c'est du propre ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les gynécologues s'inquiètent de la désaffection « historique » pour le dépistage du cancer du sein

dépistage

Si le dépistage organisé est perfectible, il reste bien sûr indispensable. Face à la désinformation, les gynécologues jouent la carte de la... 4

Hépatite A et B : AIDES lance un appel à la vaccination à l'approche de l'été

hépatite

AIDES, l'association française de lutte contre le VIH et les hépatites virales, a récemment invité les personnes les plus concernées à se... Commenter

Stages en cabinet, exonération de charges, bus médicalisés... : le SML délivre son ordonnance contre les déserts

Après la prise de position d'Agnès Buzyn contre la coercition à l'installation, le SML se réjouit du pragmatisme ministériel. Le syndicat... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter