Parcours de soins sur l’obésité : l’exemple limousin que Marisol Touraine rêve d’étendre

Parcours de soins sur l’obésité : l’exemple limousin que Marisol Touraine rêve d’étendre

03.07.2014
  • 1404404909535479_IMG_133416_HR.jpg

    Parcours de soins sur l’obésité : l’exemple limousin que Marisol Touraine rêve d’étendre

La ministre de la Santé Marisol Touraine, en déplacement ce jeudi dans le Limousin, a visité une structure originale prenant en charge l’obésité, de façon multidisciplinaire, et en partenariat avec les acteurs environnants. Marisol Touraine a pris ce centre mutualiste en exemple, comme un modèle qu’elle souhaiterait généraliser avec sa loi de santé.

Le centre de l’obésité Bernard-Descottes, situé à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), est unique en France. Ouvert en 2012, il dispose de 50 places, et d’une équipe pluridisciplinaire composée de 50 professionnels. Les admissions se font sur prescription médicale – en amont ou en aval de la chirurgie bariatrique, cardiaque, orthopédique, mais aussi hors chirurgie.

Prise en charge transversale

Viennent ici des patients dont l’IMC est supérieur à 35. Leur séjour, de 3 à 4 semaines, offre une prise en charge globale (psychologie, psychomotricité, atelier de cuisine thérapeutique, gymnastique, prévention du tabac, balnéothérapie...).

Le suivi est ensuite assuré durant cinq années. Le travail s’effectue en réseau : le CHU de Limoges envoie des praticiens en consultation (diabétologues, cardiologue...). La médecine libérale est également impliquée : le centre mutualiste tente de placer le médecin traitant au cœur du suivi pluriannuel.

Étienne Caniard, président de la Mutualité française, parle d’un « centre exemplaire » qui a misé sur le parcours, le décloisonnement et l’implication du patient. Un centre qui a devancé la loi de santé, en quelque sorte. « La question du mode de rémunération du travail d’équipe se posera », note-t-il, alors que les négociations conventionnelles entre la CNAM et les libéraux de santé sur ce sujet peinent à se concrétiser.

Financements intégrés pour les patients chroniques

Le passage attendu du secteur SSR à la tarification à l’activité (T2A) préoccupe les professionnels du centre, inquiets à l’idée que l’éducation thérapeutique puisse être mal valorisée à l’avenir.

« Ce projet illustre bien ce que je veux mettre en place partout », a souligné Marisol Touraine. La ministre souhaite « des professionnels de santé qui dialoguent entre eux et avec les patients ». « La loi de santé réussira si la contribution de chaque acteur est à la hauteur des enjeux », a-t-elle ajouté.

L’enjeu du financement reste central. « Notre objectif, à terme, est de mettre en place des financements intégrés pour les patients chroniques, y compris avec les médecins libéraux, précise Marisol Touraine. Ce qui va bousculer bien des habitudes, bien des cultures. On va y travailler. »

De notre envoyée spéciale Delphine Chardon
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
 
05.07.2014 à 11h23

« De rêve depuis longtemps du jour ou le suivi diététique par des professionnel(le)s de nos patients souffrant de diabète, d'HTA, de surpoids, de dyslipidémie etc pourra être pris en charge a son vra Lire la suite

Répondre
 
05.07.2014 à 09h21

« Le problème abordé par cette unité est faussé puisqu'il s'agit de patients devant être opérés et donc motivés pour perdre du poids en ce sens il est intéressant de voir combien conservent leur perte Lire la suite

Répondre
 
04.07.2014 à 15h19

« Les commentaires sarcastiques reposent malheureusement quasi unanimement sur des réflexes corporatistes et mettent surtout en avant la motivation principale de nombreux confrères (si tant est qu'on Lire la suite

Répondre
 
04.07.2014 à 00h14

« L'obésité ; cause perdue d'avance ! Donc, des sommes folles perdues d'avance ! Mais c'est la Mutualité , alors c'est forcément bien ! »

Répondre
 
04.07.2014 à 00h09

« Régime maigre pour la médecine aussi. Le parcours intégré et obligé du patient a tout de cette privation que (s')imposent les anorexiques. D'ailleurs, une de nos consœurs, également psychanalyste, l Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 3

G7 : la Sicile est en état d’alerte après l’attentat de Manchester

Taormina G7

Une cité blindée et 400 opérateurs de santé spécialisés déployés sur le terrain. À l’occasion du G7 qui se tient les 26 et 27 mai à... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter