Budget de la Sécu rectificatif : examen achevé, les députés révisent l’ONDAM à la baisse

Budget de la Sécu rectificatif : examen achevé, les députés révisent l’ONDAM à la baisse

03.07.2014
  • Assemblée nationale

Les députés ont achevé mercredi l’examen du projet de budget rectificatif de la Sécurité sociale pour 2014 en approuvant le gel pour un an des pensions de retraite supérieures à 1 200 euros par mois en dépit de l’opposition des PS « frondeurs ».

Ce texte, qui contient les premiers allégements de cotisations du pacte de responsabilité, sera soumis au vote de l’hémicycle mardi. « Personne ne dit qu’à 1 200 euros on est riche. Il est légitime de demander un effort aux retraités car il faut se mobiliser pour notre jeunesse : le taux de pauvreté est plus important chez les jeunes que chez les retraités », a plaidé Marisol Touraine.

En dépit de certains aménagements, les « frondeurs » du PS ont annoncé leur intention de ne pas voter ce texte mardi, qui prévoit une baisse des cotisations des employeurs sur les bas salaires ainsi que des cotisations d’allocations familiales. Avec les baisses de cotisations des travailleurs indépendants, le coût atteindra 5,5 milliards d’euros en 2015. Le gouvernement a promis de compenser le manque à gagner pour la Sécu.

Le fonds de modernisation des hôpitaux amputé

Les députés ont également entériné la révision de l’ONDAM pour 2014 en le fixant à 178,3 milliards d’euros.

La réduction porte sur près de 800 millions d’euros.

Par ailleurs, ce budget rectificatif prévoit une diminution de 60 % de la dotation de l’assurance-maladie au Fonds de modernisation des établissements de santé publics et privés (FMESPP), qui passe de 263 milllions d’euros à 103 millions d’euros. Cette rectification résulte à la fois de la déchéance de crédits prescrits au titre de 2014, du versement anticipé de crédits d’aide à l’investissement hospitalier aux établissements et d’une mobilisation des réserves accumulées au sein du fonds.

DMLA : feu vert des députés à l’autorisation de  l’Avastin

Comme prévu, les députés ont adopté un amendement au budget rectificatif de la Sécurité sociale qui devrait permettre d’autoriser l’utilisation du médicament  Avastin  (Roche) dans la  DMLA , actuellement soignée par le seul  Lucentis  ( Novartis ), beaucoup plus coûteux. Le rapporteur du texte,  Gérard   Bapt  ( PS ) attend de cette autorisation pour traiter  DMLA   « une économie pour la Sécurité sociale de 200 millions d’euros par an au minimum ».

Le coût du  Lucentis  (800  euros  par injection mensuelle) avait conduit des praticiens hospitaliers à prescrire l’anticancéreux  Avastin  (30 à 50  euros  par injection), présentant des propriétés similaires, mais la Direction générale de la santé ( DGS ) a interdit cette pratique en juillet 2012.

Selon l’exposé des motifs de l’article adopté, il s’agit d’ « élargir le champ de la RTU conformément à la récente jurisprudence communautaire, en autorisant l’usage de médicaments hors de leur AMM, dans le cadre d’une RTU, c’est-à-dire en offrant toutes les garanties de sécurité sanitaire, dès lors qu’il n’existe pas de spécialité possédant la même substance active, le même dosage et la même forme pharmaceutique » .
C.D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
04.07.2014 à 15h33

« Et si on gelait aussi les prélèvements, taxes et autres impôts ? Nos politiques apprendraient ainsi peut-être la valeur de l'argent et commenceraient à découvrir le sens du mot "gestion" ?...

Un li Lire la suite

Répondre
 
03.07.2014 à 21h28

« Pour l'avastin : il était temps !
Et il est encore temps de se demander pourquoi ça a mis autant de temps : les labos se sont entendu c’est clair, mais il a fallu aussi des complicités chez les remb Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré son potentiel, la télémédecine reste « embryonnaire »

cour comptes 2

Dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations au sujet de la télémédecine*,... Commenter

Lévothyrox : des avocats toulousains lancent une action collective contre Merck

levothyrox

Défaut d’information et préjudice d’angoisse. Voilà les deux chefs d’accusation que trois avocats toulousains comptent plaider devant le... 2

Internat : l’ophtalmologie très prisée, la médecine générale et la gériatrie à la peine

choix de postes

7 977 étudiants en médecine (CESP inclus) en ont fini avec leur choix de spécialité d’internat et de CHU d’affectation. La procédure a pris... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter