Alliance de recherche entre l’institut Gustave-Roussy et l’industriel AstraZeneca

Alliance de recherche entre l’institut Gustave-Roussy et l’industriel AstraZeneca

03.07.2014
  • 1404394137535317_IMG_133355_HR.jpg

Ce partenariat public-privé va permettre de développer de nombreux projets communs en oncologie afin de favoriser l’accès rapide des patients aux thérapies innovantes, notamment dans le domaine de l’immunothérapie.

La lutte contre le cancer demande un effort de recherche scientifique considérable. Celle-ci passe par des alliances public-privé associant des chercheurs de l’hôpital, le monde académique et les laboratoires pharmaceutiques. Ces alliances stratégiques sont à la base du concept de recherche translationnelle car elles permettent d’assurer la continuité entre recherche et soins afin d’accélérer l’arrivée des innovations thérapeutiques « au lit du malade ». L’alliance nouée entre la recherche académique de Gustave-Roussy et AstraZeneca est un exemple de collaboration au service des patients.

L’intégralité du portefeuille en oncologie

« AstraZeneca est l’un des premiers laboratoires à s’être intéressés aux thérapies ciblées en oncologie. D’ici à 2020, le laboratoire espère pouvoir mettre à disposition des patients six nouveaux médicaments et confirmer son leadership avec des traitements agissant selon quatre axes : la mutation et la résistance, la réparation des lésions de l’ADN, les anticorps conjugués et l’immunothérapie », a déclaré le Dr Mondher Mahjoubi (senior vice-président Oncology, AstraZeneca). AstraZeneca mettra à la disposition de Gustave-Roussy l’intégralité de son portefeuille de molécules d’oncologie innovantes faisant l’objet d’études précliniques, translationnelles et cliniques initiales.

Gustave-Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe (13 000 nouveaux patients/an), constitue un pôle d’expertise international contre le cancer entièrement dédié aux patients. « Il s’agit d’une collaboration très importante pour Gustave-Roussy et encore plus pour les patients qui y sont soignés. Les partenariats public-privé sont déterminants pour l’accès aux innovations thérapeutiques en oncologie », a souligné le Pr Alexander Eggermont (directeur général de Gustave-Roussy).

Christine Fallet
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
04.07.2014 à 09h37

« Et bien sûr, il n'y a aucun conflit d’intérêts dans ce partenariat... après on va nous chercher des poux dans la tête pour un repas à 40 euros.... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter