La Sécu met le nez dans les prescriptions, la profession en alerte

La Sécu met le nez dans les prescriptions, la profession en alerte

02.07.2014
  • 1404319425535126_IMG_133285_HR.jpg

Dans son rapport préparatoire au PLFSS 2015, la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) a suggéré au gouvernement des mesures visant à épargner 2,9 milliards d’euros. Un quart de cette somme (700 millions d’euros) serait obtenu par un contrôle renforcé sur les prescriptions (efficience et maîtrise médicalisée).

Une disposition est inédite. « La mise en place d’une nouvelle option conventionnelle permettant au médecin traitant de gérer plus globalement ses prescriptions en fonction de sa patientèle devrait être envisagée », écrit l’assurance-maladie, sans plus de détails, dans son rapport annuel « charges et produits ».

Sur le champ des médicaments de médecine générale, précise la CNAM, si 23 % de médecins qui prescrivent plus de 300 euros de médicaments (par patient et par an) modifiaient leur pratique afin de réduire le coût de leur ordonnance, « le montant des économies générées pour l’assurance-maladie serait de 400 millions d’euros ». Environ 40 % des généralistes prescrivent moins de 200 euros de médicaments par patient en moyenne par an.

Contrôle du « NS »

D’autres dispositions sont recommandées : contrôle accru du « NS » (non substituable), mise sous accord préalable de la prescription de la rosuvastatine, actions de régulation sur les transports et les prescriptions de sortie d’hôpital, développement des génériques et accord « prix-volume » sont au menu.

Ce contrôle accru des prescriptions, qui pourrait prendre la forme d’une action sur le contenu des ordonnances (en cas d’associations de produits par exemple), risque de jeter un froid dans la profession, très attachée à sa liberté de prescription.

Face à la volonté de la CNAM de « s’attaquer » aux ordonnances des médecins, la Fédération des médecins de France (FMF) a choisi l’ironie. « Il y a certainement des économies à faire dans ce domaine, et personne de responsable ne pourrait en douter, mais il y a également des gaspillages pharaoniques largement dénoncés qui ont perduré des années », précise le syndicat. Et d’évoquer « le scandale des médicaments anti angiogenèse à visée ophtalmologique en comparaison à leurs homologues utilisés en oncologie » (le Lucentis® et l’Avastin®), « au surcoût évalué à 200 millions d’euros par an pour un pays comme la France ».

Un patient, une pathologie

Pour le Dr Claude Leicher (MG France), « établir une relation entre chaque pathologie de notre patientèle et l’ensemble de nos prescriptions n’est pas une bonne idée ». Cette intrusion de la CNAM dans la prescription médicale fait craindre au président de MG France une forme de « délit statistique » à des fins financières.

De son côté, l’Union française pour une médecine libre (UFML) dénonce déjà une « nouvelle contrainte abusive » pour les médecins libéraux et appelle la Sécu à la raison.

« Chaque patient est différent et l’expression de la pathologie de Jean n’est pas, ne sera jamais celle de la pathologie de Jacques, même si elle a le même nom », explique l’UFML.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter