DPC : pas touche au forfait, disent les médecins ; pas de décision avant cet été, assure l’OGDPC

DPC : pas touche au forfait, disent les médecins ; pas de décision avant cet été, assure l’OGDPC

25.06.2014

Le conseil de surveillance du développement professionnel continu (DPC) s’est réuni le 19 juin pour examiner toutes les pistes permettant de financer les actions de DPC en 2014.

Victime de son succès, le dispositif pourrait être en cessation de paiement des organismes et des indemnisations des professionnels de santé entre septembre et octobre, selon les scénarios. Une hypothèse évoquée dans un récent rapport de l’IGAS.

Le bureau du conseil de surveillance s’inquiète à nouveau de cette insuffisance budgétaire. Il a fait savoir qu’il s’opposait fermement à tout changement des règles de gestion en cours d’année, qu’il s’agisse de la réduction du montant des forfaits annuels des professionnels de santé (3 700 euros pour un médecin libéral ou exerçant en centre de santé) ou de la limitation à un seul programme de DPC par an et par professionnel de santé indemnisé.

Aucune décision n’est prise, selon l’OGDPC

« L’État, qui s’est totalement désengagé du financement du dispositif, doit prendre ses responsabilités afin de répondre à une obligation imposée par la loi », affirme le bureau du conseil de surveillance.

Comme la CSMF il y a quelques jours, le Syndicat des médecins libéraux (SML) exclut toute remise en cause des conditions de financement pour 2014. Le syndicat demande que « toutes les ressources financières, notamment les reliquats des années précédentes, soient mobilisés pour abonder le financement du DPC » cette année.

L’Organisme gestionnaire du DPC a assuré au « Quotidien » qu’aucune décision n’était prise à ce jour et que « toute inscription validée serait indemnisée » : « Toutes les solutions sont en cours d’étude pour assurer la soutenabilité du dispositif. Une prochaine réunion aura lieu avant la rentrée. »

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
26.06.2014 à 08h47

« Foutez ça en l'air, ça commence à pourrir ! ET SURTOUT NOUS POURRIR LA VIE... ne cherchez pas une cause supplémentaire de BURN-OUT chez les médecins. TOUS A VOS ORDI POUR des formations libres et in Lire la suite

Répondre
 
25.06.2014 à 18h21

« "Reculer pour mieux sauter"! C'est la devise! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn : « Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au Président »

buzyn

« Non ». C'est ce qu'a répondu sans fard la ministre de la Santé à la journaliste de LCI, qui lui demandait ce vendredi matin si elle avait... 1

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

Des avatars virtuels aident les schizophrènes à lutter contre leurs voix

schizophrènes

Comment aider les 25 % de patients schizophrènes qui continuent d'entendre des voix menaçantes malgré leur traitement pharmacologique ?... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter