Les anesthésistes réclament le même tarif que les radiologues pour l’échoguidage

Les anesthésistes réclament le même tarif que les radiologues pour l’échoguidage

20.06.2014
  • 1403274126531803_IMG_132261_HR.jpg

    Les anesthésistes réclament le même tarif que les radiologues pour l’échoguidage

Le Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs de France (SNARF) dénonce la « scandaleuse discrimination » subie par sa spécialité dans le cadre de la création d’une cotation d’échoguidage des actes d’anesthésie locorégionale périphérique, négociée en 2012 dans l’avenant 8 à la convention médicale.

La Commission d’harmonisation des actes professionnels (CHAP) a créé ce jeudi un libellé spécifique aux anesthésistes pour cet acte déjà inscrit dans la nomenclature, essentiellement utilisé par les radiologues afin de coter, par exemple, l’injection de corticoïdes.

L’acte existant est côté 36,86 euros tandis que celui créé pour les anesthésistes est annoncé à 28,44 euros.

S’il se réjouit que la profession puisse enfin coter l’échoguidage, le SNARF s’agace de ce « blocage discriminant sur le coût de la pratique [critère de cotation avec le point travail, NDLR] que la CNAM conçoit de manière différente quand il concerne le même acte, effectué avec le même matériel, selon que l’acte est réalisé par un radiologue ou par un anesthésiste ».

« La CNAM pense probablement qu’un appareil d’échographie coûte moins cher quand c’est un anesthésiste qui l’achète », raille le syndicat.

Acte au rabais

Pour sa part, l’UMESPE, branche spécialiste de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), élève la voix contre la mise en place « d’un acte au rabais, à l’heure où tous s’accordent à dire que les actes médicaux sont sous évalués ». Au nom de la Confédération, l’UMESPE regrette « les retards d’évolution des tarifs », devenus « obsolètes » depuis leur mise en œuvre en 2005.

La nouvelle cotation anesthésiste sera applicable au lendemain de son inscription au « Journal officiel ». Elle est attendue en septembre.

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
09.07.2014 à 09h19

« En clinique beaucoup de iades font tourner leur propre paye aux anesthésistes seulement les actes qu'ils effectuent eux-mêmes et non ceux qu'ils déléguent aux iades en dehors de toute réglementation Lire la suite

Répondre
 
09.07.2014 à 09h15

« Les anesthésistes secteur 1 se plaignent tout le temps mais leur BNC est le plus élevé, endorment des patients sur plusieurs salles, utilisent des iades qui font tout leur boulot alors que le chirur Lire la suite

Répondre
 
24.06.2014 à 10h57

« En plus le coiffeur n'a pas à avoir des locaux adaptés pour tout le monde, n'a pas d'assurance à payer car jamais de plainte (le client mécontent attend que ça pousse et change de coiffeur), n'a pas Lire la suite

Répondre
 
21.06.2014 à 10h38

« Radiologue, anesthésiste, figurent régulièrement, bien que souvent en secteur I, parmi les meilleurs BNC des médecins français. C'est "amusant" de les voir maintenant se faire la course.
Un chirurgi Lire la suite

Répondre
 
23.06.2014 à 15h49

« C'est amusant de voir un chirurgien se plaindre des anesthésistes et radiologues plutôt que de se prendre en main et de défendre son cas, alors que la question ridicule est la différence entre 2 mic Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter