L’UFML ne veut pas que les médecins financent le diagnostic d’accessibilité de leurs cabinets

L’UFML ne veut pas que les médecins financent le diagnostic d’accessibilité de leurs cabinets

12.06.2014
  • 1402577688529436_IMG_131639_HR.jpg

Le gouvernement a repoussé à 2018 la date limite permettant aux établissements recevant du public (ERP) de procéder aux aménagements afin d’accueillir les personnes handicapées (le projet de loi est en discussion au Parlement). Mais tous les médecins devront cependant s’affranchir d’une formalité administrative en réalisant d’ici à la fin de l’année 2014 un diagnostic d’accessibilité auprès d’un groupe spécialisé dans l’évaluation de la conformité et la certification.

285 euros l'expertise

L’Union française pour une médecine libre (UFML) souligne que certaines unions régionales de professionnels de santé (URPS) ont passé des partenariats avec des enseignes à l’instar de la Bretagne avec Bureau Veritas. Ce groupe propose une expertise 285 euros, précise l’UFML pour aider les praticiens à faire de leur cabinet un « ERP de 5e catégorie ».

L’association estime « inconcevable » que les médecins assument les frais de mise aux normes. « Il n’est pas acceptable qu’une société d’audit s’enrichisse aux dépens de ceux que la loi contraint à payer, affirme le Dr Jérôme Marty, président de l’UFML. C’est à l’Etat de prendre en charge ses frais. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 21 Commentaires
 
13.06.2014 à 16h41

« Une question?? à qui s'adresser?
En plus, il y a des fois où c'est inutile : comme mon cabinet où les travaux sont impossibles (petit immeuble ancien); je vais m'arrêter bientôt, ouf!! parce que a Lire la suite

Répondre
 
13.06.2014 à 13h29

« Craignant les sanctions, comme toute personne honnête, je me suis adressée à un de ces organisme. Pour un cabinet médical de 40 m2, il m'a été envoyé un devis de 1200 €HT pour faire cette expertise. Lire la suite

Répondre
 
13.06.2014 à 11h41

« Bien joli tout cela, mais la loi est la loi et tous les syndicats quels qu'ils soient n'ont pas réussi à la faire abroger... Alors le choix devient très restreint : ou se plier ou dévisser sa plaque Lire la suite

Répondre
 
13.06.2014 à 07h46

« Il y avait les cabinets qui cherchent les termites dans les appartements tout en béton, et maintenant un nouveau métier : les inspecteurs chargés d'évaluer l'accessibilté aux handicapés moyennant 28 Lire la suite

Répondre
 
13.06.2014 à 00h27

« Mon fils et sa compagne sont architectes. Je ne vois pas pourquoi ne pas leur confier le diagnostic ! Peut être y a-t-il à nouveau copinage, ce sport national dans notre pays ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter