Touraine confirme une hausse des dépenses de l’AME et défend le dispositif

Touraine confirme une hausse des dépenses de l’AME et défend le dispositif

04.06.2014
  • 1401898101527533_IMG_131050_HR.jpg

Après les députés en novembre 2013, c’était au tour des sénateurs d’auditionner la ministre de la Santé et des Affaires sociales Marisol Touraine sur l’aide médicale d’État (AME), dans le cadre cette fois de la préparation de l’examen du projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes de l’année 2013. La ministre a confirmé la hausse des dépenses de l’AME. « C’est incontestable, nous avons constaté en 2013 un fort dépassement par rapport à l’objectif de ces dépenses puisque nous avions prévu une dépense de 588 millions d’euros et que les dépenses constatées seront à l’arrivée de 744 millions d’euros », a indiqué Mme Touraine devant la commission des finances du Sénat. Elle explique ce fort dépassement par rapport aux prévisions en 2013 par « la forte poussée du nombre de bénéficiaires ».

Forte augmentation des bénéficiaires

Créé en 2000 pour permettre la prise en charge des étrangers malades sans papiers et sans ressources, le dispositif bénéficiait à 252 437 personnes en France au 31 décembre 2012. Fin septembre 2013, 278 692 personnes ont bénéficié de l’AME, soit une hausse de (+10,2 %), selon le récent rapport de la Cour des comptes sur le budget de l’État. « Nous n’avions pas anticipé une augmentation aussi forte », a admis Marisol Touraine. Toutefois, la ministre a défendu ce « dispositif qui, en termes de santé publique, répond tout à fait à l’exigence que nous devons avoir, non seulement d’apporter les soins aux personnes concernées, mais notamment d’éviter la propagation de certaines maladies sur le territoire national ». Elle a aussi évoqué les éventuelles fraudes qui pourraient affecter le dispositif. « Pour autant, nous devons évidemment (...) lutter contre les abus qui pourraient être constatés », a-t-elle poursuivi. « À partir de 2015, nous allons disposer des premières statistiques qui vont nous permettre de comparer les taux d’acceptation ou les taux de refus de l’AME caisse par caisse, ce qui permettra d’identifier si éventuellement il y a un recours excessif à l’AME dans certaines parties du territoire », a précisé Marisol Touraine.

Enfin, elle a fait part de sa « préoccupation » face à « des filières de personnes étrangères venant se faire soigner dans certains hôpitaux français ». Un constat qui « amène à la nécessité d’enclencher très rapidement un travail diplomatique de coopération internationale avec les pays d’origine », a-t-elle conclu.

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
28.06.2014 à 14h53

« Bah, ma dernière AME : deux courriers à la CPAM, quatre mails avec des réponses incohérentes et un interlocuteur toujours changeant, et pour finir, quatre mois plus tard, toujours pas payé. La proch Lire la suite

Répondre
 
CathL Médecin ou Interne 07.06.2014 à 16h06

« 10% de population bénéficiaire en plus, 30% de coût supplémentaire. Il serait sans doute bon que madame la caisse, si prompte à sanctionner les praticiens de santé, se penche sur la nature exacte d Lire la suite

Répondre
 
CathL Médecin ou Interne 07.06.2014 à 02h55

« Coût estimé des prescriptions NS, 110 millions €, AME 7 fois plus... Et il est question des sanctionner des médecins irrespectueux de l'effort national, quand cette même nation offre généreusement Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 10h31

« Non, ils ne viennent pas en France pour se faire soigner de maladies qui risquent de se propager ! Ils viennent se faire soigner pour des pathologies évoluées et coûteuses (néoplasmes en général). P Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 09h18

« Comment peut-on faire un plaidoyer aussi favorable à l'AME et demander au contribuable français de continuer à payer, sous queque forme que ce soit, pour faire baisser les "dérapages" des dépenses d Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 10h34

« 744 millions €=AME 2013=économie sur le médicament 2014
Contrairement à toi mon cher confrère, Moi j'ai quelque chose contre l'AME...
L'altruisme béat m'a toujours énervé aujourd'hui j'en vomis !!! Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter