Réforme territoriale, liberté d’installation, tiers payant, NS : les quatre vérités de l’Ordre

Réforme territoriale, liberté d’installation, tiers payant, NS : les quatre vérités de l’Ordre

04.06.2014
  • 1401888515527446_IMG_131021_HR.jpg

Le président du conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) n’est pas favorable à ce que la réforme territoriale, décidée par le gouvernement, ait des conséquences directes sur l’architecture ordinale. Invité des « Débats sans tabou » (1), le Dr Patrick Bouet a rappelé que l’institution avait « un fonctionnement territorial » très structuré. « L’Ordre ne lâchera pas sur la proximité, le département est notre échelon de pertinence ».

Interrogé sur la généralisation du tiers payant, Patrick Bouet a réaffirmé que l’Ordre avait fait part aux pouvoirs publics de ses réserves sur le dispositif envisagé. « L’Ordre n’a peur de rien, ne s’interdit rien, et sera présent dans les débats », a-t-il assuré.

La coercition a échoué

La récente prise de position de la FHF sur l’encadrement de la liberté d’installation a aussi fait réagir le président du CNOM. « La FHF ne représente que les établissements, pas les médecins », a-t-il insisté, appelant même de ses vœux un coup d’accélérateur sur les incitations. « La coercition a échoué, les incitations sont parcellaires, il faut une politique globale de l’incitation ».

Questionné également sur le recours à la mention « non substituable » (NS), Patrick Bouet a pris ses distances vis-à-vis des praticiens qui l’apposent systématiquement et empêchent la substitution. « L’Ordre n’accompagne pas ce type de choix, la liberté de prescription, c’est exprimer un choix raisonné. »

Enfin, sur la régulation des dépassements d’honoraires, le patron de l’Ordre a estimé que « c’est une erreur de fixer un plafond car dès lors, les praticiens ont tendance à s’en rapprocher ». En mai 2012 pourtant, sous la présidence du Dr Michel Legmann, l’institution ordinale avait provoqué un choc dans la profession en proposant de limiter les dépassements « à trois ou quatre fois maximum la valeur de l’acte ».

Un nouveau rendez-vous organisé conjointement par « Décision Santé » et le SML, en collaboration avec le « Quotidien »

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
10.06.2014 à 07h40

« Si on laisse la CPAM sanctionner ce qu'ils appellent des "abus", je crains qu'elle n'abuse justement de ce pouvoir : en instaurant un quota par exemple, dans un but comptable, et en coupant tout ce Lire la suite

Répondre
 
06.06.2014 à 10h16

« A noter que le nouveau président, se félicite de 34 % se suffrages exprimés en moyenne en France comme si 66 % d'abstention n'était pas un problème. Cet ordre a enfin obtenu le pouvoir de ne plus se Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 18h06

« Il faut tout de même se poser la question sur les 82% de patients qui sont soignés avec des génériques !!!
Sont-ils moins bien soignés ? Cela se saurait ! Le générique fait-il office de placebo ? Da Lire la suite

Répondre
 
06.06.2014 à 18h58

« Ce pourcentage de 82% ne permet pas pour autant de continuer à prescrire larga manu militari financieri des génériques pas toujours fiables car si seulement chez 1% des malades traités la prise Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 17h12

« Patrick Bouet a pris ses distances vis-à-vis des praticiens qui l’apposent systématiquement et empêchent la substitution. « L’Ordre n’accompagne pas ce type de choix, la liberté de prescription, c’e Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 12h02

« L'Ordre ne remplit sa fonction de représentant des médecins
que vis à vis des pouvoirs publics. Il a d'ailleurs été instauré par eux. Il ne les défend donc pas réellement et surtout pas les parti Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter